06.04.2018, 15:45

150 poulettes colorent la rue des Sugiez à Marin

chargement
La rue des Sugiez s'est transformée en "basse-cour" grâce à la patience d'une quinzaine de passionnées.

Artisanat Plusieurs dizaines de poules en tricot sont apparues avec le printemps le long de la rue des Sugiez à Marin. Rencontre avec l’initiatrice.

«C’était un travail presque nuit et jour depuis mi-janvier.» Le visage de Nicole Ducommun dessine un large sourire, visiblement fière de l’effort réalisé.

Le premier jour du printemps, pas moins de 150 poules et autres volatiles sont apparues le long de la rue des Sugiez, à Marin. Une quinzaine de passionnées ont tricoté ou crocheté les nombreuses bêtes à plumes. Elles ont également été soutenues par près de septante élèves des classes laténiennes d’activités créatrices sur textiles (ACT), tous encadrés par Martine Jacot. Les petits ont utilisé des sacs en plastique pour réaliser quinze poules.

Poules d’Italie

Les amies à l’origine du projet habitent presque toutes dans le quartier, mais l’engouement a dépassé les frontières helvétiques. Une des couturières a même fait envoyer ses gallinacés laineux depuis l’Italie, où elle vit aujourd’hui.

Il fallait que «le résultat ait de l’allure, que ce soit réfléchi comme une véritable exposition», explique Nicole Ducommun. C’est pourquoi chaque volaille est équipée d’une étiquette avec l’appellation «La rue des Sugiez se fait ‘basse-cour’». Pour aiguiser la curiosité des flâneurs, l’initiatrice du projet a également peint des traces de pattes le long de la rue un peu plus d’une semaine avant l’installation.

Et avec un poulailler de cette taille, la ponte se fait en masse! Pour le clin d’œil, l’institutrice à la retraite a placé une caisse à œufs frais devant chez elle, alimentée par la production d’un éleveur de Gals.

C’était la quatrième fois que la rue des Sugiez était colorée par ces amatrices de tricot.Les années précédentes, les thèmes étaient tricot-graffiti, hibou et atmosphère. Les poules seront retirées au début de l’été et devraient être vendues. L’argent devrait ensuite être reversé à de bonnes œuvres.

La rue des Sugiez se fait basse-cour à Marin

1/17  

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top