02.08.2015, 17:49

Vie en rose au Locle, capitale mondiale de la Saint-Valentin

chargement
Par claire-lise droz

Les divers lieux culturels du Locle se sont donné la main pour transformer l'espace de quelques jours la Mère-Commune en «Le Locle, capitale mondiale de la Saint-Valentin», titre désormais officiel. «Ca va dégouliner d'amour», avertissent les organisateurs. «L'idée, c'est que tout devienne une petite bonbonnière rose, dedans, dehors!» Le Locle s'apprête à devenir capitale mondiale de la Saint-Valentin. Ses divers lieux culturels frémiront d'amour à toutes les sauces, y compris hot pepper. Peut-être même entendra-t-on Richard Clayderman enchanter les rues...

On ne va pas dévoiler tous les dessous, d'autant que certains apprêts restent à faire. Mais voici déjà les grandes lignes, établies par le Casino, la Grange, la galerie Tabl'Art, l'association l'A-Lux, le Ciné-club... Tout un élan commun que salue Ophée del Coso. Quand elle avait repris la Grange-Casino avec Pietro Falce, «nous avions envie de réunir les lieux culturels pour travailler ensemble. Et ça a l'air de marcher. On en parle en ville, de cette Saint-Valentin». Anne Knellwolf corrobore: «Nous avons déjà passé de beaux moments!»

Liaison torride Mercredi 13 février, «Yes», film de la réalisatrice anglaise Sally Potter sera présenté à 20h30 au Casino par le Ciné-club. L'histoire d'une passion torride entre une jeune femme mal mariée et un chirurgien libanais devenu cuisinier après son exil. Côté cuisine, Bernard Lehmann a l'intention de proposer des pizzas en forme de c?ur.

Cheek to cheek Jeudi 14 février dès 21h au Lux, une slow night, avec deux DJ's aux commandes. «Ça va dégouliner d'amour», résume Frédéric Erard qui se souvient encore de cette soirée slow au P'tit Paris il y a quelques années. «C'était tellement bien que des couples n'ont pas décollé durant huit heures de temps!» Côté Musique, on espère bien «You are my destiny», qui fait partie du Top 50, assure Frédéric. Un philtre d'amour, à déguster toute la nuit, est aussi prévu à la carte. Ainsi que le vernissage de «Music for Love», nouveau CD de Christophe Studer. L'entrée, genre une thune, sera moins chère pour les célibataires. Le concept? «C'est le rattrapage de tous les camps de ski où on n'a pas osé...»

Contes coquins Vendredi 15 février à 20h30 à la Grange, la pétulante conteuse toulousaine Colette Migné présente «Petits arrangements sous l'édredon», des contes érotiques mais pas lourdingues. Au milieu de ballons roses, pétales de rose, coussins et matelas...

Petites culottes Samedi 16 février dès 15h à la galerie le Tabl'Art, accrochage de l'expo de Céline Bari, de la Drôme, qui présentera, juste ce jour-là une installation consistant en huiles sur le thème des frous-frous séchant au vent. L'atelier Gare 7 proposera une vraie lessive, avec de vraies pinces à linge, «Histoire de la pincette et de la petite culotte à Travers les âges». Le soir dès 19h, un repas aphrodisiaque (nous n'en avons pas encore la composition), sur réservations uniquement et gare, elles marchent à toute allure. /CLD

Réservations: pour le spectacle de la Grange, Croisitour, tél. 032 931 53 31 Pour le repas aphrodisiaque: au Tabl?Art, tél. 079 474 43 11

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top