23.01.2019, 17:16

Vélothon du Rotary: pédaler pour aider des victimes à remarcher

chargement
Organisé en août au départ du Centre sportif de Couvet, le Vélothon a permis de réunir 25000 francs.

Société Organisé cet été dans le Val-de-Travers, le Vélothon du Rotary a permis de réunir 25’000 francs, qui permettront de financer des prothèses pour des victimes de mines antipersonnel.

Ils étaient près de 300, en août, à pédaler pour la bonne cause dans le Val-de-Travers. Organisé par les sept clubs rotariens du canton de Neuchâtel, le Rotary Club Les Reussilles et le Rotary Club de Neuchâtel, le Vélothon a permis de réunir 25 000 francs.

La somme a été remise, ce mercredi, à la Fondation Mine-Ex qui œuvre pour les victimes des mines antipersonnel au Cambodge et en Afghanistan. En 15 ans, les Vélothon organisés dans la région ont permis de financer quelque 2000 prothèses.

Si les Rotariens donnent de leur temps pour des projets à l’étranger, «le 99% de nos actions se situent au niveau local», relève Thierry Frey, président du Rotary des Montagnes neuchâteloises. Bon an mal an, le club redistribue quelque 30’000 francs, récoltés lors de repas caritatifs ou d’actions telles que la collecte de vieux papiers ou l’opération Nez-Rouge.

Le Rotary ouvre ses portes aux nouveaux membres

«Les dons sont reversés aussi bien à des privés qui peinent à boucler la fin de mois, qu’à des associations. Nous ne pouvons bien entendu pas accéder à toutes les demandes, une cinquantaine reçues depuis juillet dernier». Tous bénévoles, les Rotariens ne versent pas de cotisations mais donnent de leur temps.

Ils confient peiner à trouver de nouveaux membres. Longtemps réservés aux chefs d’entreprise et professions libérales – le port de la cravate était encore obligatoire il y a peu –, les clubs ouvrent désormais plus largement leurs portes. «L’essentiel est d’avoir l’esprit rotarien, soit faire preuve de loyauté et de bonne volonté», précise Aldo Surdez, président du Rotary de La Chaux-de-Fonds. A bon entendeur.


Top