19.02.2020, 17:26

Une personne en détresse prise en charge au Locle

chargement
Les forces de l'ordre demande à la population de ne pas se rendre sur place.

Fait divers Un homme menaçait d'attenter à ses jours ce mercredi après-midi au Locle. Il a pu être interpellé sans violence. Le quartier a été bouclé par la police durant deux heures.

C’est pour venir en aide à une personne en détresse psychologique qu’un quartier du Locle a été bouclé ce mercredi vers 15h par la police neuchâteloise.

Détenteur d’armes à feu, un homme d’environ soixante ans avait laissé entendre qu’il comptait se donner la mort dans son appartement, rapportent les forces de l’ordre dans un communiqué.

«Interpellée sans violence»

Un dispositif a été déployé autour de l’immeuble. Une équipe de négociateurs et le groupe d’intervention de la police sont intervenus. «Vers 17h15, la personne a pu être interpellée sans violence. Elle a été conduite aux urgences du centre neuchâtelois de psychiatrie afin d’y être prise en charge», relate le communiqué.

«L’intervention est réelle», pouvait-on également lire sur les réseaux sociaux de la police à la suite de messages d’internautes évoquant le tournage dans la région de la série policière «Wilder».

Envies suicidaires? Ne restez pas seul!
Les professionnels de la Main tendue (tel. 143) et de Pro Juventute (tel. 147) sont à votre écoute, 24h/24 et 7j./7.
Le Centre d’urgence psychiatrique (CUP), à l’hôpital Pourtalès, répond aux appels au 032 / 755 15 15.
En cas d'urgence vitale, composez le 144.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PoliceDrame du Seyon, à Neuchâtel: un négociateur témoigneDrame du Seyon, à Neuchâtel: un négociateur témoigne

Top