09.01.2018, 19:43

Une montre locloise veut marier mécanique et digital

Abonnés
chargement
La montre X-One sera présentée à Las Vegas dans le cadre du Consumer Electronics Show.

 09.01.2018, 19:43 Une montre locloise veut marier mécanique et digital

Horlogerie Elle sera connectée, mécanique et... locloise. La montre X-One sera présentée ces jours à Las Vegas au CES, la grand messe annuelle de l'électronique.

Balancier spiral, échappement... Elle a tout d’une montre mécanique, et pourtant, la X-One est aussi une montre connectée. Développée au Locle par l’équipe de Conex Watches, la X-One veut réconcilier la mécanique horlogère avec le monde digital.

Ce n’est pas le premier projet de réponse à l’Apple Watch et aux autres dispositifs portables: les montres connectées sont nombreuses sur le marché et beaucoup conservent des aiguilles. Mais l’équipe réunie autour du designer horloger...

Balancier spiral, échappement... Elle a tout d’une montre mécanique, et pourtant, la X-One est aussi une montre connectée. Développée au Locle par l’équipe de Conex Watches, la X-One veut réconcilier la mécanique horlogère avec le monde digital.

Ce n’est pas le premier projet de réponse à l’Apple Watch et aux autres dispositifs portables: les montres connectées sont nombreuses sur le marché et beaucoup conservent des aiguilles. Mais l’équipe réunie autour du designer horloger Pierre-André Finazzi et son fils Douglas veut aller plus loin.

Donnée électronique, affichage analogique

En s’alliant au développeur Chronode et à l’informaticien VNV, ils proposent de produire une montre qui affiche les données électroniques grâce à des complications horlogères.

Son cadran montre des dispositifs familiers, malgré tout vous n’y comprenez rien? C’est normal. L’heure est bel et bien donnée par les trois aiguilles (heure, minute, seconde). Les autres dispositifs que sont la jauge et le petit cadran secondaire peuvent assurer plusieurs fonctions.
Le calendrier perpétuel donne la date et le GMT indique un autre fuseau horaire. Notifications et autres fonctions sont personnalisables par l’intermédiaire d’une application smartphone.

Pour afficher de manière analogique des informations électroniques, il a fallu innover. Les mécanismes du cadran peuvent servir à afficher différentes informations, et l’utilisateur choisit ce qu’il veut lire. Par exemple, le chiffre affiché en bas à droite peut servir à désigner l’identité d’un appelant sur la base d’une liste préenregistrée sur l’application smartphone.

"Ce que nous savons faire, en Suisse, c’est la mécanique"

Un dispositif breveté permet de changer le module électronique comme une pile, dans le cas où il deviendrait obsolète. Le projet sera présenté ces jours à Las Vegas et une campagne de financement participatif démarrera en février pour lever au moins 35'000 francs afin de lancer la production.

Douglas Finazzi, son master en droit et économie en poche, s’est lancé dans cette aventure avec son père, designer horloger. Il explique: «Nous voyons le projet comme une réponse au succès de la smartwatch. Ce que nous savons faire, en Suisse, c’est la mécanique. Intégrer l’électronique dans les complications horlogères permet de rapprocher ces deux mondes que sont le digital et l’analogique. Nous avons l’ambition de faire du digital une tradition.»

Au cœur de l’innovation

Les promoteurs de la X-One se sont envolés pour Las Vegas afin de présenter leur projet. Bénéficiant d’une place sur le stand du spécialiste du crowdfounding auquel ils ont fait appel, ils seront aux premières loges, au cœur du Consumer Electronics Show. «Nous serons en face du stand Samsung, donc très bien placés», se réjouissait Douglas Finazzi, peu avant son départ pour le Nevada.

Tenu pour la première fois en 1967 à New York, le CES est devenu en 50 ans un rendez-vous incontournable pour les professionnels de l’électronique grand public. Il se tient désormais chaque année à Las Vegas, dans l’empire du jeu, non loin de la Silicon Valley. Le salon représente ainsi une occasion unique, pour les entrepreneurs, de montrer leurs innovations, et recueillir les premières réactions de l’industrie par rapport au concept proposé.

Connexion tous azimuts

Frédérique Constant, Montblanc, TAG Heuer, Tissot, Breitling... Les marques horlogères de l’Arc jurassien sont nombreuses à lancer des produits dotés de fonctions électroniques. Avec une tension permanente dans la place accordée, dans ces produits hybrides, à la joaillerie et la micromécanique caractéristiques de la tradition horlogère.

Sur notre site ArcInfo, retrouvez les dernières pistes empruntées par le secteur et découvrez les dernières nouveautés horlogères.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

ElectroniqueCES de Las Vegas: voici les objets connectés qui vont envahir notre quotidienCES de Las Vegas: voici les objets connectés qui vont envahir notre quotidien

Top