Sanitaire ou publique, la sécurité préoccupe La Chaux-de-Fonds

chargement

politique Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds demande que les urgences vitales continuent d'être prises en charge à l'hôpital. Résolution urgente interpartis approuvée.

  29.11.2016, 21:59
Le site de La Chaux-de-Fonds d'Hôpital neuchâtelois a été au centre des débats au Conseil général mardi soir.

On a beaucoup parlé sécurité mardi soir au Conseil général de La Chaux-de-Fonds. Sécurité sanitaire d'abord, lorsque le législatif a évoqué celle de l'hôpital. En lien, en particulier, avec la lettre de la SSAR (Société suisse d’anesthésiologie et de réanimation), qui estime cette sécurité garantie.

"Mais nous ne nous laisserons pas enterrer sans nous battre"

Et la longue réplique de Ghislaine Chatellard, médecin anesthésiste, qui conteste vivement cette conclusion, dans une longue lettre lue en plénum.  Conseillère communale en charge de la Santé, Katia Babey s’est associée à ces craintes, affirmant que "les fossoyeurs de l’hôpital du Haut sont à nos portes".

"Mais nous ne nous laisserons pas enterrer sans nous battre", a-t-elle conclu. Dans la foulée, le Conseil général, à l’unanimité des membres présents, a approuvé une résolution urgente interpartis demandant le maintien de la prise en charge par HNe des urgences vitales sur le site de La Chaux-de-Fonds.

Création d'une brigade auxiliaire

Il a ensuite abordé la sécurité publique, mais de manière bien plus sereine, puisque c'’est par 29 voix sans opposition que l'assemblée a pris acte du rapport d’information du Conseil communal sur la réorganisation de ce secteur. Ce texte prévoit de créer une brigade auxiliaire affectée au contrôle du stationnement et de confier à une entreprise externe la remise des (très nombreux) commandements de payer.

Tous les groupes ont salué la qualité du rapport, tout en assortissant leurs interventions de questions et de mises en garde. Parmi les partis, le PLR a souhaité qu’on ménage les automobilistes; l’UDC ne veut pas d’un remplissage des caisses à tout prix; à gauche, le POP a constaté l’échec des politiques centralisatrices et les Verts ont parlé de la recréation d’une police locale; quant au PS, il s’est interrogé sur l’opportunité de former des médiateurs urbains. Il a par ailleurs demandé un bilan dans un an.

A tous, le conseiller communal a apporté des réponses précises etr rassurantes quant aux intentions de l’exécutif de rendre la ville plus sûre. Sans traquer à tout prix les véhicules dépassant leur temps de parcage.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HÔPITAUXLes patients placent l’HNE en queueLes patients placent l’HNE en queue

Les patients placent l’HNE en queue

L’Hôpital neuchâtelois récolte des appréciations de ses usagers en moyenne moins flatteuses que la quasi-totalité des...

  26.10.2016 00:01
Premium

SantéL'HNE "bon élève en matière de surveillance des infections après une intervention chirurgicale"L'HNE "bon élève en matière de surveillance des infections après une intervention chirurgicale"

LégislatifLa sécurité publique n'étant plus assurée, La Chaux-de-Fonds veut la renforcerLa sécurité publique n'étant plus assurée, La Chaux-de-Fonds veut la renforcer


Top