Rassurée, La Chaux-de-Fonds retire ses oppositions aux projets éoliens

chargement

Energie La Métropole horlogère avait formulé une opposition aux projets du Crêt-Meuron et des Quatre Bornes en regard de son label Unesco, que la Ville ne souhaitait pas mettre en danger.

Pour l'Office fédéral de la culture, le label Unesco de La Chaux-de-Fonds n'est pas mis en danger par les projets éoliens du Crêt-Meuron et des Quatre-Bornes.

La Chaux-de-Fonds retire son veto aux projets éoliens du Crêt-Meuron et des Quatre Bornes, qui prévoient la construction de dix machines au total et cristallisent plusieurs oppositions. 

Selon l’Office fédéral de la culture (OFC), ces deux sites projetés ne mettent pas en danger la reconnaissance mondiale de l’urbanisme horloger. L’étude d’impact de l’OFC conclut «qu’en dépit d’une légère atteinte susceptible d’être portée à la valeur universelle exceptionnelle» du patrimoine protégé, les projets «sont conformes aux obligations suisses relatives» à l’Unesco. 

Une opposition «de précaution»

Dans un communiqué, la Ville explique qu’elle n’a pas encore pu prendre connaissance de l’argumentaire détaillé de l’OFC. Elle rappelle avoir fait opposition en janvier 2020, après avoir été «alertée par plusieurs associations de protection du patrimoine, de la nature et du paysage», sur une possible perte du label Unesco. Un courrier de la Confédération, en décembre 2019, annonçait d’ailleurs que les impacts possibles sur la labellisation allaient être étudiés.

A lire aussi: La Chaux-de-Fonds: le label Unesco compromis par les parcs éoliens prévus sur les crêtes?

Il y a un an, l’exécutif communal avait agi «par mesure de précaution, dans l’attente des résultats de l’étude d’impact menée par l’OFC, en précisant que les oppositions seraient immédiatement retirées si des garanties suffisantes étaient données», indique la Ville. 

Veto au projet du Mont-Perreux?

Dans son courrier, «l’OFC précise que des incertitudes demeurent sur l’impact» d’un autre projet, celui du Mont-Perreux. «Aussi, le Conseil communal se réserve-t-il le droit, le cas échéant et le moment venu, de faire opposition.»

La Chaux-de-Fonds avait soutenu le premier projet d’éoliennes au Crêt-Meuron, puis s’était opposée à la volonté de revoir à la hausse la taille des machines. C’était en 2009, juste après l’inscription à l’Unesco. L’argument était alors celui de la protection des crêtes. 

C’est la même raison qui avait poussé la Ville, en 1998, à refuser des projets cantonaux d’éoliennes sur le territoire communal, au Mont-Cornu et au Gros-Crêt.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ÉolienCinq oppositions côté neuchâtelois contre le parc éolien des Quatre BornesCinq oppositions côté neuchâtelois contre le parc éolien des Quatre Bornes

EnergiesLa Chaux-de-Fonds: le label Unesco compromis par les parcs éoliens prévus sur les crêtes?La Chaux-de-Fonds: le label Unesco compromis par les parcs éoliens prévus sur les crêtes?

ÉnergieVal-de-Ruz: nouveau nom pour le projet éolien de MontperreuxVal-de-Ruz: nouveau nom pour le projet éolien de Montperreux

Top