09.10.2019, 05:30

Affaire «Chrome»: «L’agent infiltré a bousillé la vie d’une famille»

Premium
chargement
La saisie de 120 kilos de cocaïne dans le port de Brême a été l’élément déclencheur de l’enquête.

Justice Le procès en appel de l’affaire Chrome, ce trafic de drogue qui a défrayé la chronique judiciaire l’an dernier dans le canton, se tient sur trois jours au château de Neuchâtel, devant la Cour pénale. Les quatre prévenus ont été entendus par les juges.

Chiens policiers, entrée bien gardée et rideaux obscurcissant les fenêtres: c’est le décor toujours aussi exceptionnel de l’affaire Chrome, un an après. Certes le procès n’a plus lieu à l’hôtel de ville de La Chaux-de-Fonds, mais au château de Neuchâtel, depuis ce mardi. Et le tribunal et les juges ne sont évidemment plus les mêmes, puisque c’est la Cour pénale qui...

À lire aussi...

JusticeAffaire «Chrome»: le juge neuchâtelois doit se récuserAffaire «Chrome»: le juge neuchâtelois doit se récuser

JusticeLa procureure neuchâteloise de l’affaire «Chrome» ne sera pas récuséeLa procureure neuchâteloise de l’affaire «Chrome» ne sera pas récusée

Drogue«Chrome», l’affaire de trafic de drogue qui questionne la justice neuchâteloise«Chrome», l’affaire de trafic de drogue qui questionne la justice neuchâteloise

Top