01.08.2015, 23:36

Nadia Karmous au tribunal

chargement
Par Robert Nussbaum

L'avocate des femmes musulmanes en Suisse a comparu hier pour avoir hébergé et employé un jeune Algérien. Elle s'est défendue en évoquant la charité musulmane. Le verdict tombera le 21 décembre Nadia Karmous, l'avocate des femmes musulmanes en Suisse, fait encore la une.

Il y a quelques semaines, le portrait illustré de la Locloise voilée paraissait sur une double page dans «Le Matin». Il y a un mois, la présidente de l'Association culturelle des femmes muslmanes de Suisse (ACFMS) recevait avec son avocat les excuses d'Yvan Perrin. Dans l'émission de la TSR «Infrarouge», la figure de proue de l'UDC avait cru voir un lien sur le site internet de l'association avec une organisation parente d'Al-Qaïda.

«Ma clientèle est totalement opposée au FIS»

La série continue, mais le nouvel épisode est moins heureux. Hier, Nadia Karmous comparaissait devant le Tribunal de police. Motif: elle aurait hébergé et employé illégalement, au centre culturel musulman qu'elle a créé à La Chaux-de-Fonds, un jeune Algérien. Jusqu'au moment où il s'est vanté d'être membre du FIS, le Front islamique de salut flanqué d'une branche Armée qui veut établir en Algérie un Etat réglé par la charia.

«Ma cliente est totalement opposée au FIS, c'est aux antipodes de ce qu'elle désire religieusement», a voulu désamorcer l'avocat de Nadia Karmous, qui l'a présentée comme une grand-maman qui «distribue des loukoums» plutôt que dans la robe d'une «grande terroriste». Des menaces planeraient même sur le centre, jugé beaucoup trop tiède par des organisations islamistes. Nadia Karmous a opiné du chef.

L'affaire à juger devant le tribunal local, si c'en est une, remonte à 2003, sur fond d'idylle. Une proche de Nadia Karmous se marie avec le jeune homme, sous le sceau du Coran mais pas à l'état civil. Quelques mois plus tard, la mariée rompt. Désorienté, celui qui se prétend un étudiant attendant des papiers d'Alger pour régler sa situation cherche et trouve refuge au centre, qui ne lui demande pas ses papiers. Il y restera plus de six mois. Ce qu'il y fait? «Rien», est venue témoigner l'ex- «épouse». Il lit, prépare sa nourriture, mais ne travaille en tout cas pas. L'homme a peut-être donné quelques coups de main, mais «je ne lui ai jamais rien demandé», a insisté Nadia Karmous.

Le jeune Algérien - absent à l'audience - a dit tout le contraire à la police, après avoir été interpellé. Il aurait été engagé par Nadia Karmous elle-même pour faire des nettoyages et la cuisine. L'Union ouvrière a même réclamé à la directrice du centre, deux ans après les faits, 2200 fr. par mois pour l'intéressé.

Pour le contrôleur de l'Office de surveillance du service de l'emploi Thierry Chételat, représentant à l'audience le Ministère public, les choses sont claires. La présidente de l'ACFMS a facilité le séjour illégal de l'Algérien et l'a employé sans le déclarer ni verser les cotisations sociales. Même bénévole, toute activité qui normalement procure un gain est considérée comme lucrative s'il y a une contrepartie.

Visiblement, on est à mille lieues de l'esprit qui règne - ou régnait - au centre musulman de l'avenue Léopold-Robert, devenu aussi un lieu d'hébergement. Comme d'autres, l'intéressé a bénéficié de collectes. «On lui a donné de l'argent pour des lunettes, puis des verres de contact, pour des chaussures d'hiver», a expliqué Nadia Karmous. Son avocat a parlé d'«aumône à l'état pur», dans le sens religieux du terme.

Nadia Karmous risque 15 jours d'emprisonnement et 2000 fr. d'amende. Le jugement sera rendu le 21 décembre. A la sortie de l'audience, l'accusée constatait, un autre voile devant les yeux, qu'«on ne peut plus fonctionner à la charité, qu'elle soit musulmane ou chrétienne». / RON


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ChroniqueOn croque avec… Mireille Gasser, d’Arcjurassien.chOn croque avec… Mireille Gasser, d’Arcjurassien.ch

CommerceLa Chaux-de-Fonds: une opposition bloque l'ouverture du bistrot Le Carvi NoirLa Chaux-de-Fonds: une opposition bloque l'ouverture du bistrot Le Carvi Noir

Travaux stoppés net au Carvi Noir

L'ouverture du bistrot Le Carvi Noir, à La Chaux-de-Fonds, est repoussée. Elle est suspendue à la décision de la...

  14.11.2019 12:15

JusticeLe pasteur loclois Norbert Valley sera jugé à La Chaux-de-FondsLe pasteur loclois Norbert Valley sera jugé à La Chaux-de-Fonds

TransportUne nouvelle ligne de bus au LocleUne nouvelle ligne de bus au Locle

Une nouvelle ligne de bus au Locle

Une nouvelle ligne de bus relieral les Saignoles au centre-ville du Locle. Une demande de crédit d’exploitation pour...

  14.11.2019 08:36

Impôt foncierLe Locle: oui à la taxation des immeubles privés dès 2020Le Locle: oui à la taxation des immeubles privés dès 2020

Top