01.06.2016, 03:05

Manif annulée, puis remise en jeu

Premium
chargement
La manifestation du 11juin prévue au départ a été annulée, «sous pression de gauchos», déplore Damien Raboud, jeune UDC du Valais.
Par sylvia freda

LA CHAUX-DE-FONDS Les anti-«projet islamiste à 26 millions» renoncent, un autre éventuel organisateur, jeune UDC valaisan, pointe le bout de son nez.

Le 11 juin à 11h, à La Chaux-de-Fonds, la manifestation «citoyenne pacifique contre le projet islamiste à 26millions» n’aura pas lieu. Les Déburqadères, «comité interpartis contre la soumission face à l’islam», y renoncent par crainte de débordements. A la tête de l’organisation: l’UDC vaudoise Christine Bussat, par ailleurs présidente de la Marche blanche.

On voyait d’ici la Ville et la Police cantonale respirer un bon coup. Elles devaient se rencontrer aujourd’hui pour réfléchir autour de ce rendez-vous. Car tous les ingrédients d’un rassemblement à risques semblaient se réunir depuis plusieurs jours.

Mais voilà, on apprenait hier soir, au débotté, l’ouverture d’un nouveau compte Facebook, «Annulation!? Manifestation à La Chaux-de-Fonds quand même!», créé par Damien Raboud, jeune UDC de Monthey. Ce dernier voulait tout de même essayer de relancer un rassemblement le 11 juin à 11h. Juste une provocation Facebook de plus pour venger Jean-Charles Legrix (lire ci-contre)? «Non!», répond Damien Raboud, joint hier soir par téléphone. Il confirme son intention d’aller de l’avant. «Car je déplore que les Déburqadères aient dû annuler leur rendez-vous à cause des pressions de gauchos. Mais on verra...»

Si cela devait se réaliser, alors il faudra finalement compter avec ceux dont on croyait s’être débarrassé? A savoir des individus gonflés à bloc et chauds bouillants, brandissant des propos islamophobes inacceptables. Des casseurs qui avaient exprimé leurs plans de saccage de l’édifice du Musée des civilisations de l’islam sur le profil Facebook de Jean-Charles Legrix lors du rassemblement organisé par Christine Bussat.

Pas sûr que ces virulents et excessifs individus, le jour de la manifestation, auraient eu à l’esprit que la manif se voulait «pacifique». Et qu’ils auront cet état d’esprit pacifique, s’ils se solidarisent du nouveau rassemblement, si du moins ce dernier se concrétise. Ce qui n’est de loin pas acquis. Encore faudra-t-il que la commune délivre une nouvelle autorisation! Rappelons que, pour la manifestation qui vient d’être annulée, l’octroi avait été mûrement réfléchi.

«En face, nous, les contre-manifestants anti-islamophobes qui projetions de faire barrage lors de la protestation régentée par Christine Bussat, nous en ferons de même si celle de Damien Raboud devait devenir une réalité», informe le Vaudois Jonathan Ferreira Da Costa, président de la section Jeunes Solidarité et Ecologie-La Gauche à Yverdon-les-Bains, l’un des organisateurs de la contre-manifestation.

Dans le communiqué envoyé aux médias hier pour annoncer l’annulation de sa manifestation, le comité interpartis, emmené par Christine Bussat, a qualifié les contre-manifestants «d’extrémistes en recherche de sensations fortes, (...) de bons petits soldats protégeant l’investissement des salafistes à La Chaux-de-Fonds».

Jonathan Ferreira Da Costa souligne que son camp «refuse toute islamophobie! En vue du 11juin, des appels avaient été lancés dans les milieux d’extrême-droite, afin de vandaliser le bâtiment pour espérer une fermeture. Nous nous devions de réagir et d’empêcher ces islamophobes d’accéder à l’immeuble.»

Donc de son côté, ont été mobilisées un maximum de personnes, issues non seulement de La Gauche de l’Arc jurassien, de Suisse et d’ailleurs, mais aussi de plusieurs collectifs Action Antifasciste, ou encore de Genève antifa, ainsi que de groupes et de mouvements autonomes... «Et nous maintiendrons cet effectif, si la manifestation est relancée.Notre intention, en prévoyant au départ une contre-manifestation, était d’effrayer et de susciter l’annulation du rassemblement», commente Jonathan Ferreira Da Costa. «C’était gagné, hier après-midi, avec le retrait des Déburqadères!» Rappelons que le comité interpartis «contre le projet islamiste à 26millions» avait en effet préféré renoncer «face aux dangers pour la sécurité publique que représentent les milieux de casseurs islamo-gauchistes annoncés».

Profil Facebook réapparu

Le profil Facebook du conseiller communal Jean-Charles Legrix était indisponible hier après-midi. «La page peut avoir été supprimée», lisait-on sur le réseau social. Le concerné était-il à l’origine de cette suppression? «Non, j’ai été piraté!» Puis, en soirée, le compte était à nouveau actif. «Dire qu’on a été piraté peut être l’excuse de nos chers politiciens quand il leur arrive une fermeture», explique David Labouré, formateur et consultant en médias sociaux à Lausanne. «Fermeture qui peut être due au fait que plusieurs personnes ont dénoncé les propos parus sur un profil. Une fermeture peut aussi être une décision du réseau Facebook, après que plusieurs internautes ont essayé de se connecter à un profil, en trouvant le mot de passe. Il est donc plus prudent d’installer un double système de sécurité à son profil, afin d’éviter un piratage.»

Soutien à Daniel Musy

Le ping-pong continue entre l’ex-président du Conseil général de La Chaux-de-Fonds, Daniel Musy, et le conseiller communal Jean-Charles Legrix, à qui il veut barrer la route d’une réélection à l’exécutif en appelant à voter son colistier Marc Arlettaz (nos éditions de lundi et mardi). «Aux abois et sentant la grande menace, Jean-Charles Legrix manipule les électeurs en affirmant que, si les électeurs me suivent, l’UDC aura deux sièges», écrit Daniel Musy sur son blog, criant à la manipulation «débile».

Daniel Musy rappelle d’abord qu’il y a quatre ans, l’UDC a tout juste gardé son siège avec 16,52% des voix, qui aurait pu revenir à la gauche à 50 suffrages près. En donnant pour ces élections une voix sur cinq à Marc Arlettaz et donc à l’UDC, l’électeur prend certes le risque de gonfler le score de l’UDC, mais jamais au point de menacer la majorité de gauche, ni de lui permettre de faire le double des voix du PLR pour placer ses deux cavaliers. «Impossible», dit Daniel Musy.

Alors qu’aucun parti de gauche ne recommande de voter à la manière Musy, celui-ci a trouvé au moins un allié qui le soutient sur Facebook: le candidat socialiste au Conseil communal Alexandre Houlmann. «Cela peut paraître iconoclaste, mais je préfère personnellement ne pas regagner le deuxième siège socialiste, et ne pas être élu si je devais être le deuxième, si cela peut permettre d’évincer un candidat malfaisant», dit-il. Et il est sûr de n’être pas le seul de son avis. ron


À lire aussi...

CultureLa Chaux-de-Fonds: du théâtre assis dans sa voiture, c'est comment?La Chaux-de-Fonds: du théâtre assis dans sa voiture, c'est comment?

Tennis de tableDécès du dirigeant emblématique Dominique BenoitDécès du dirigeant emblématique Dominique Benoit

Décès d’un dirigeant emblématique

Le CTT La Chaux-de-Fonds et le sport neuchâtelois en général perd un de ses dirigeants les plus emblématiques. En...

  12.07.2020 23:12

JeunesseLe Locle: ces jeunes vont faire bouger la place des JeanneretLe Locle: ces jeunes vont faire bouger la place des Jeanneret

«Viens dans mon jardin»La Chaux-de-Fonds: quand la famille s’évade au jardin communautaireLa Chaux-de-Fonds: quand la famille s’évade au jardin communautaire

Fait diversSenior retrouvé après une importante opération de recherche au LocleSenior retrouvé après une importante opération de recherche au Locle

Senior disparu retrouvé au Locle

Un octogénaire disparu depuis jeudi après-midi a été retrouvé dans les environs du Communal du Locle le lendemain....

  10.07.2020 18:08

Top