Les petits miracles d'Hoël, artiste au quotidien semé d'embûches

chargement

L'artiste Chaux-de-Fonnier Hoël Tripet expose jusqu'au 27 juin ses «Evocations subliminales» à la galerie de La locomotive. Jambes en coton et tempérament en béton pour ce jeune homme atypique «qui n'aime pas faire comme tout le monde».

Par SYLVIE BALMER
  10.06.2009, 08:31

La vie d'Hoël Tripet a basculé le jour où il s'est fait renverser par une camionnette. «J'avais huit ans et j'ai passé trois mois dans le coma.» Aujourd'hui, à 26 ans, Hoël peine à se déplacer mais préfère utiliser un bâton de ski plutôt qu'une canne. Question de look. «Je ne fais rien comme tout le monde!», rigole-t-il. S'il a gardé des séquelles indélébiles de son accident, Hoël a développé un tempérament lumineux, et une belle acuité à décrypter les hauts et les bas de notre société. Sentiments qu'il exprime librement à Travers la poésie, la peinture, la Musique, le cinéma ou encore l'écriture. On a pu notamment voir son court métrage, «Rouge néant», au festival des Courges métrages cette année à Neuchâtel.

Sur les cimaises de la galerie La locomotive qui l'accueille jusqu'au 27 juin, Hoël a accroché des dessins aux couleurs vives. On y découvre, entre une princesse qui combat un dragon et «un chasseur déçu par sa vie», un autoportrait de l'auteur au regard inquiet. «J'ai toujours ouvert ma porte et mon cœur à tout le monde, les bons et les mauvais... Alors certains m'ont mis la rage... à fond!» Hoël s'étrangle d'un rire libérateur. «Mais j'arrive à tout pardonner...»

Certes, sa vie n'a pas été un long fleuve tranquille. «Ne me parlez pas de courage, ça me fait penser aux petits vieux. Je préfère parler de volonté, volonté d'avancer mais aussi d'avoir du plaisir. Je n'ai jamais vraiment accepté mon handicap. Adolescent, j'ai fréquenté tous les jeunes, tous les styles: rap, hip-hop, grunge...» En ville, on croise Hoël à Bikini Test ou dans les jam sessions «où je m'incruste pour aller chanter mes chansons. Durant mon adolescence, mes parents s'inquiétaient mais ils m'ont toujours laissé libre, je n'ai réalisé que récemment tout ce qu'ils ont fait pour moi...» Son père était en déplacement au Népal lorsqu'Hoël a vu le jour à Katmandou. «Plus tard, nous y sommes retournés en vacances, c'est là-bas que j'ai commencé à faire connaissance avec moi-même... Et réfléchir à qui on est vraiment, c'est un grand pas. Dans mes œuvres, le message que je veux faire passer est la libération de soi-même, dans n'importe quelle situation.»

«Pourquoi on est laissés de côté, nous les handicapés? Pourquoi tant de monde nous évite? Sûrement parce qu'ils vont plus vite...», imagine Ho¨ël dans son poème «Laissé de côté». Peut-être «vont-ils plus vite» mais peu ont une vie aussi intense. Hoël travaille à mille et un projets: roman, long métrage, spectacle de marionnettes, création d'une association... Autant de petits miracles dans un quotidien semé d'embûches. /SYB

«Evocations subliminales», peintures de Hoël Tripet à La locomotive, rue du Chemin-de-Fer 15, à La Chaux-de-Fonds. Jeudis et vendredis de 17h à 19h. Samedis et dimanches, de 14h à 18h. Finissage samedi 27 juin www.lalocomotive.ch info@lalocomotive.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Élection communaleDeux nouveaux conseillers généraux aux PlanchettesDeux nouveaux conseillers généraux aux Planchettes

Les Planchettes: deux nouveaux élus

Le corps électoral des Planchettes était appelé ce dimanche 26 septembre à désigner deux membres du Conseil général.

  26.09.2021 13:09

JusticeUn mari supposé violent échappe à la condamnation faute de preuves suffisantesUn mari supposé violent échappe à la condamnation faute de preuves suffisantes

HorlogerieLe Locle: «Un écrin matériel pour un savoir-faire immatériel»Le Locle: «Un écrin matériel pour un savoir-faire immatériel»

BCN TourBCN Tour: un avant-goût de la «Night Edition» pour vousBCN Tour: un avant-goût de la «Night Edition» pour vous

La «Night Edition» passe par Pouillerel

Inédite, l’étape nocturne du BCN Tour a lieu mercredi 29 septembre avec arrivée et départ au stade de la Charrière, à...

  24.09.2021 18:00
Premium

UrbanismeQuel look pour la place du Marché piétonne à La Chaux-de-Fonds? La parole à la populationQuel look pour la place du Marché piétonne à La Chaux-de-Fonds? La parole à la population

Top