Le Neuchâtelois qui a donné un coup de tête à son ex est partiellement acquitté

chargement

Justice Entendu en mars dernier pour des violences verbales et physiques à l’égard de sa compagne (désormais ex), un Neuchâtelois de 27 ans a été partiellement acquitté ce mardi à La Chaux-de-Fonds. Face à deux versions contradictoires, le tribunal a rejeté les préventions de menaces, voies de fait et contraintes.

 13.04.2021, 17:00
Premium
Selon l'avocat du prévenu, son client a asséné un coup de tête à sa compagne dans un excès de légitime défense (image d'illustration).

Comme souvent dans les cas de violences domestiques, c’est parole contre parole. Rosa*, 24 ans, a accusé Steve*, son ex-compagnon, de violences verbales et physiques répétées, alors qu’ils étaient en couple. Or, ce Neuchâtelois de 27 ans a contesté les faits, assurant que les coups et les insultes sont venus des deux côtés.

A lire aussi: Un Neuchâtelois...

À lire aussi...

JusticeUn Neuchâtelois jugé pour avoir frappé, insulté et menacé sa compagneUn Neuchâtelois jugé pour avoir frappé, insulté et menacé sa compagne

JusticeLa Chaux-de-Fonds: jugé par défaut pour avoir frappé son ex et l’avoir menacée d'enlever leur filsLa Chaux-de-Fonds: jugé par défaut pour avoir frappé son ex et l’avoir menacée d'enlever leur fils

JusticeLa Chaux-de-Fonds: condamné par défaut à six mois fermes pour violences conjugales et volLa Chaux-de-Fonds: condamné par défaut à six mois fermes pour violences conjugales et vol

JusticeUn Chaux-de-Fonnier victime de violences domestiques: «Il y a un sentiment de honte»Un Chaux-de-Fonnier victime de violences domestiques: «Il y a un sentiment de honte»

En chiffresCriminalité: moins de cambriolages, mais plus de violences domestiques en Suisse en 2020Criminalité: moins de cambriolages, mais plus de violences domestiques en Suisse en 2020

Top