02.08.2015, 17:56

Le Locle s'offre une BD originale pour faire la nique à Bilanz

chargement
Par claire-lise droz

La ville du Locle s'offre une BD, «Bienvenue au Locle», signée de 23 dessinateurs suisses, belges et français. Un outil de promotion hautement original, et réalisé dans le plus grand secret. «Au Locle, il fait toujours beau et les gens sont sympas.» Là! Et voilà pour cette 122e place au classement de «Bilanz». Pour lui répondre de manière élégante et souriante, mais aussi pour sortir des sentiers battus, la Mère-Commune s'offre une bande dessinée: «Bienvenue au Locle». C'est bien la première fois qu'une ville de Suisse choisit ce moyen de communication. Elle est signée de 23 dessinateurs suisses, français et belges, dont Derib, le papa de Yakari, Rodrigue, celui de Cubitus, et pas mal de régionaux, notamment Plonk et Replonk et leur fameux téléphérique entre les deux villes, ou Vincent Kohler, qui clôt ces 40 pages par une véritable déclaration d'amour.

Le projet avait été lancé au printemps 2007 et rien n'a transpiré. Les dessinateurs sont venus se documenter sur place incognito. La BD a été dévoilée hier matin dans le hall de l'Hôtel de ville, devant une forêt de micros et de caméras et le Conseil communal in corpore. Hier après-midi, des dédicaces (annoncées par voiture avec mégaphone) avaient lieu dans un hall noir de monde.

Car c'est une petite merveille d'humour, de fantaisie et de poésie, cette BD où le lapin fou d'Alice au pays des merveilles côtoie Andersen.

L'idée en revient au directeur opérationnel de l'ouvrage, le journaliste et scénariste Georges Pop. «Je passais par là en reportage. J'étais au Lux et j'ai lancé l'idée lors d'une discussion à bâtons rompus avec François Knellwolf et Bernard Vaucher.» Parce que ce classement de «Bilanz»... «Ce qui fait qu'il fait bon dans une ville, ce sont les gens!»

Le Conseil communal et le bureau promotionnel ont tout de suite accepté d'enthousiasme. La Chaux-de-Fonnière Anabelle Bourquin, journaliste et scénariste, s'est chargée de recruter les dessinateurs. Avec des épisodes parfois cocasses. «Comment se rend-on au Lelocle?», s'était enquis l'un d'eux. Ce qui les a frappés? Les gens qui vous disent bonjour sans même vous connaître, et puis qui disent «ou bien?» à tout bout de champ. «Oui, Le Locle, je connaissais déjà», explique Pitch, de Porrentruy. «On venait y faire des fêtes. Il y a un endroit alternatif, euh... l'Ancienne Poste? C'est possible?» Pour sa part, Rodrigue, qui a connu Le Locle en y accompagnant son compère Pierre Aucaigne, a été flashé par les Moulins: «C'est complètement improbable! C'est un décor de cinoche!» Le Locle? «C'est une ville à échelle humaine. A Lausanne ou Genève, on se sent complètement paumé.» Quant au Neuchâtelois Mandril, il a fait exprès de mettre des plantes dans ses planches «pour clouer le bec à «Bilanz» qui prétendait que Le Locle manquait de végétaux».

Tirée à 3600 exemplaires, la BD est disponible à la commune, à 28 francs pièce. Les frais ont été répartis entre la commune et Le Phare (François Knellwolf et William Darbellay). Un partenariat public-privé très important au niveau culturel, relevait le conseiller communal Marcelo Droguett, qui s'est par ailleurs livré à une apologie de la bande dessinée, art majeur! Et qui existe depuis la nuit des temps, des hommes des cavernes à nos jours en passant par les BD bibliques présentées par les vitraux des églises... / CLD

BD en vente sur internet (www.lelocle.ch) ou au bureau promotionnel et culturel, tél. 032 933 84 59. Expo dans le hall de l?Hôtel de ville jusqu?au 30 avril

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Cinéma«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret

FestivalLes Innocents se produiront aux Promos du LocleLes Innocents se produiront aux Promos du Locle

ConcertKhatia Buniatishvili fait souffler un vent de folie sur la Salle de musique de La Chaux-de-FondsKhatia Buniatishvili fait souffler un vent de folie sur la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds

CritiqueLe Locle: la troupe Comoedia s’illustre dans un vaudeville désopilantLe Locle: la troupe Comoedia s’illustre dans un vaudeville désopilant

ÉvénementLa Chaux-de-Fonds: l'exode vénézuélien dans l’objectif de la Nuit de la photoLa Chaux-de-Fonds: l'exode vénézuélien dans l’objectif de la Nuit de la photo

Top