02.02.2019, 20:46

Le froid fait son show à La Brévine

chargement
Les chevaux d'attelage ont ravi les amateurs de balades lors de cette Fête du froid, à la Brévine.

Plein air Plus de 5000 personnes se sont déplacées sur les rives du lac des Taillères pour la 8e Fête du froid. Virtuoses du traîneau et autres as des lattes se sont joués facilement de températures… plutôt clémentes.

Avec moins 7 degrés au petit matin, il faisait presque doux à La Brévine pour la huitième Fête du froid, qui a même connu le dégel pendant la journée. Des températures plutôt clémentes et une magnifique couche d’or blanc qui ont attiré la foule. 

Le parking organisé le long de la route cantonale témoigne qu’on vient de loin. Si les Neuchâtelois sont majoritaires, de nombreux Français et Alémaniques se sont déplacés: de l’Ain, du Doubs, de Lucerne, Bâle ou même Uri. 

«Il y a sans doute plus de 5000 personnes, ça n’est jamais arrivé», estime Jean-Daniel Oppliger, l’un des maîtres d’œuvre de la fête. 
Une réussite grâce à la conjonction de plusieurs éléments, et notamment des pistes de ski de fond et autres parcours pour balades en raquettes rendus féeriques par des conditions idéales.

En début de soirée, Jean-Daniel Oppliger doit faire un trajet imprévu vers Fleurier pour ravitailler le village du froid en vin blanc. «On est limite pour tout, il y a un monde fou, les 450 menus de ce soir sont vendus». 

Un frigo, pour faire comme si

Dans la journée, chiens de traîneau, chevaux d’attelage et constructeurs d’iglous ont assuré le spectacle. Et pour ceux qui ne voulaient pas repartir sans avoir vécu le picotement du vrai froid, il y avait… un frigo industriel. Présent sur place pour les besoins d’un tournage, il a servi de labo d’essai pour les curieux qui voulaient s’essayer à du moins trente degrés. 

150 bénévoles à pied d’œuvre

Seules Les Taillères manquaient à l’appel. Caché sous la neige, le lac n’est pas praticable, personne ne s’y risque.  «Heureusement, on ne peut pas tout avoir», se raisonne Jean-Daniel Oppliger. «Le rêve, c’est un lac gelé sans neige, mais avec de la neige autour, et le grand soleil. Mais là, c’était 10 000 personnes qu’il fallait prévoir, et je ne sais pas comment on aurait fait!»

Grâce à 150 bénévoles et aux commerçants qui viennent ravitailler les visiteurs, la fête est gratuite. Un bon esprit qui dépend d’un équilibre assez subtil d’ambition et de modestie. 

Alors pour l’année prochaine, notre enthousiaste organisateur réserve la réponse du comité. «On verra. Mais c’est sûr qu’un succès pareil, ça donne des idées». 

La fête du froid à la Brévine

1/33  

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

NécrologieLa Chaux-de-Fonnière Monique Carr-Sester est décédée en CalifornieLa Chaux-de-Fonnière Monique Carr-Sester est décédée en Californie

AmourLe Locle: la «capitale mondiale» de la Saint-Valentin vivra un 14 février au ralentiLe Locle: la «capitale mondiale» de la Saint-Valentin vivra un 14 février au ralenti

RoutesUne octogénaire blessée dans une collision frontale au LocleUne octogénaire blessée dans une collision frontale au Locle

EnvironnementChaux-de-Fonnier d’origine, Yvan Bourgnon créé le premier bateau nettoyeur des mersChaux-de-Fonnier d’origine, Yvan Bourgnon créé le premier bateau nettoyeur des mers

AccidentLes Verrières: elle veut dépasser le chasse-neige et le percuteLes Verrières: elle veut dépasser le chasse-neige et le percute

Top