08.11.2018, 13:00

La Chaux-de-Fonds: un agriculteur condamné pour un enclos saisonnier à cochons

chargement
Deux cochons à la sieste lors d'une foire.

 08.11.2018, 13:00 La Chaux-de-Fonds: un agriculteur condamné pour un enclos saisonnier à cochons

Justice L’agriculteur, qui élevait trois cochons à la belle saison dans un enclos temporaire, a été condamné ce jeudi matin à 1500 francs d’amende par le Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds.

Même à l’heure de la Saint-Martin, on ne sait toujours pas si c’est du lard ou du cochon. Toujours est-il que l’agriculteur des Montagnes neuchâteloises qui avait monté deux ans de suite un enclos saisonnier sur son terrain, pour garder trois cochons à bouchoyer à l’automne, a été condamné à 1500 francs d’amende et 450 francs de frais, par le Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds.

A lire aussi : L’enclos saisonnier des trois petits cochons était-il illicite?

L’exploitant avait pourtant expliqué à l’audience qu’il n’avait jamais pensé qu’il fallait un permis de construire pour son enclos, monté sur son exploitation du printemps à l’automne avec des barrières qu’il enlevait ensuite.

Amende réduite de moitié

En se basant sur la loi sur les constructions, la présidente Manon Siméoni a jugé que oui. Au même titre qu’il faut un permis si l’on change les fenêtres de son immeuble, même si on ne remarque pas le changement. Une exception à la loi par exemple: le clapier à lapins.

La juge a cependant considéré que la faute n’était pas si grave. Elle a réduit de moitié l’amende d’abord prononcée par le Ministère public par ordonnance pénale, de 3000 à 1500 francs.

L’agriculteur continuera cependant à élever des cochons, mais dans l’espace de stabulation pour le gros bétail, bien sûr au bénéfice d’un permis de construction. «Pour les quelques mois de vie pendant lesquels je les ai, je trouvais mieux pour eux d’être dans un espace naturel plutôt que sur du béton, mais bon…»


À lire aussi...

JusticeLa Chaux-de-Fonds: l’enclos saisonnier des trois (petits) cochons était-il illicite?La Chaux-de-Fonds: l’enclos saisonnier des trois (petits) cochons était-il illicite?

Top