08.07.2019, 10:46

La Chaux-de-Fonds: sursis pour le lanceur d’alerte et demandeur d'asile mongol

chargement
Pour avoir dénoncé une exploitation illégale, un Mongol a dû quitter son pays d'origine.

Migration Menacé en Mongolie après avoir dénoncé l’exploitation d’une mine d’or, Mendayar Ishteren, établi à La Chaux-de-Fonds avec sa famille, voit sa demande d’asile reconsidérée.

Le Secrétariat d’Etat aux migrations suspend provisoirement l’exécution du renvoi de la famille mongole Ishteren, demandeuse d’asile à La Chaux-de-Fonds. Réfugiés en Suisse depuis 2016, les parents et leurs trois enfants auraient dû être expulsés vers la Mongolie le 1er avril dernier, après que leur demande d’asile a été rejetée en juillet 2016. Néanmoins, après le mouvement populaire conduit à La Chaux-de-Fonds, et une pétition rassemblant plus de 500 signatures, leur demande vient d’être reconsidérée.

Arrêté après avoir alerté la presse

Sculpteur et chaman, Mendayar Ishteren est menacé dans son pays pour avoir alerté la presse sur l’octroi d’une licence d’exploitation d’une mine d’or à une société étrangère. En 2015, il avait rejoint une association qui milite pour la protection de la montagne Noyon Uul, où une vaste mine d’or à ciel ouvert est exploitée.

Selon le magazine en ligne, The Diplomat, les niveaux d’arsenic dans les puits souterrains et les eaux de surface ont été mis en évidence par une étude gouvernementale. Mendayar Ishteren avait été arrêté par la police après avoir participé à la manifestation d’une quarantaine de chamans devant le palais du gouvernement, avoir alerté la presse et diffusé sur le web, notamment via YouTube et Facebook, une vidéo contredisant la version officielle.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AsileLa Chaux-de-Fonds: plus de 500 signatures pour éviter le renvoi d’un lanceur d’alerte mongolLa Chaux-de-Fonds: plus de 500 signatures pour éviter le renvoi d’un lanceur d’alerte mongol

Top