14.01.2020, 19:19

La Chaux-de-Fonds: Plus de 4400 cartes Abeille ont pris leur envol

chargement
L'Abeille prend son envol dans les commerces locaux, mais ne sera pas utilisée pour indemniser les conseillers généraux.

Monnaie locale L’Abeille, monnaie locale de La Chaux-de-Fonds, a pris un bel envol selon la Ville, qui dresse un bilan de la situation après son lancement le 1er décembre 2019.

Depuis le 1er décembre, date à laquelle la carte l’Abeille, monnaie locale de La Chaux-de-Fonds, a été lancée, plus de 4400 d’entre elles ont été mises en circulation. «Un très bon départ!», estime la Ville. «Ce ne sont pas moins de 42’000 francs que les particuliers ont chargés sur ces cartes, auprès des quinze points d’achats qui les distribuent.»

Par ailleurs, durant les fêtes près de 50’000 francs ont été dépensés en monnaie locale, dans les 90 enseignes qui les acceptent. «Notamment là où des remises ou des cadeaux sont offerts lors de son utilisation.»

UDC contrariée

Cette semaine, Thierry Brechbühler, le président du groupe UDC de La Chaux-de-Fonds, a aussi souhaité présenter son bilan aux médias. Via un communiqué d’un autre ton que celui de la Ville. Il y pointe du doigt le refus par la majorité de gauche et le PLR d’un postulat de son parti lors du dernier conseil général de 2019.

«Nous y proposions que les élus soient indemnisés en monnaie locale. Les initiateurs mêmes de ce projet ont refusé d’y adhérer! L’Abeille perd toute sa crédibilité!», s’indigne-t-il. «Une conseillère générale s’est même permis d’argumenter qu’elle n’avait pas les moyens de dépenser 56 fr. 25 par mois dans notre ville (réd: les 675 francs d’indemnités par an répartis sur douze mois). (…) Probablement qu’elle consomme de l’autre côté de la frontière.»

«Une intrusion financière»

La conseillère générale popiste concernée Paola Roulet s’est reconnue dans ce propos, et n’a pas du tout apprécié «cette intrusion financière» dans sa vie privée. «Mon objection, comme celle de la plupart des élus, est due au fait que nous ne touchons pas ces indemnités nous-mêmes, contrairement aux membres de l’UDC. C’est notre parti qui les touche et, en ce qui concerne notre groupe, c’est grâce à cet argent que nous rémunérons notre secrétaire.»

Face à cette donne très concrète, l’UDC a alors suggéré que les élus perçoivent leurs 675 francs d’indemnités en Abeilles et qu’ils reversent la même somme en liquide à leur parti. «Mais moi je n’ai pas les moyens de prévoir 675 francs de mon budget à ces fins. Car je dois payer mes factures.» Et là, elle tient à souligner qu’elle ne fait pas ses courses de l’autre côté de la frontière. «Je serais bien en peine, je n’ai pas de voiture et pas d’argent à dépenser.» 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AéronautiqueLa Chaux-de-Fonds: l’inquiétude monte d’un cran à l’aéroport des EplaturesLa Chaux-de-Fonds: l’inquiétude monte d’un cran à l’aéroport des Eplatures

Spectacle«Le dernier jour» de Monsieur Lune au Casino du Locle«Le dernier jour» de Monsieur Lune au Casino du Locle

JusticeIl la menace, elle pourrait quand même l’épouserIl la menace, elle pourrait quand même l’épouser

ThéâtreLa Chaux-de-Fonds: «L’enfant et le monstre», ou comment affronter le réel grâce à l’imaginaireLa Chaux-de-Fonds: «L’enfant et le monstre», ou comment affronter le réel grâce à l’imaginaire

JusticeJeune écroué quatre ans pour sa cruautéJeune écroué quatre ans pour sa cruauté

Top