09.11.2018, 16:06

La Chaux-de-Fonds: les débordements d’un festival aux Abattoirs pourraient conduire à en refuser d’autres

chargement
Des débordements ont entaché le festival de musique qui se déroulait aux Abattoirs de La Chaux-de-Fonds le week-end passé.
 

LA CHAUX-DE-FONDS 9/11/2018
Photo: Christian Galley

 09.11.2018, 16:06 La Chaux-de-Fonds: les débordements d’un festival aux Abattoirs pourraient conduire à en refuser d’autres

Manifestation Des débordements ont entaché le festival de musique qui se déroulait aux Abattoirs de La Chaux-de-Fonds le week-end passé. Il se pourrait que le site ne soit plus loué aux organisateurs de tels bastringues.

Ils ont fait du bruit, les concerts dans la nef des anciens abattoirs de La Chaux-de-Fonds le week-end dernier. Au propre comme au figuré. Organisé sous le label «Nous Tous», ce festival baptisé «Les Nocturnes» a probablement rassemblé dans les mille personnes par soir, vendredi et samedi. Rien de mal à un tel rassemblement. Sauf que les deux nuits ont été émaillées de déprédations et de troubles.

Débris de verre partout

«Il y avait des déchets et des débris de verre partout, jusqu’au Grand-Pont. Quelqu’un a retrouvé des tessons de bouteilles sur sa voiture et on m’a dit que des gens se sont introduits dans des garages collectifs pourtant verrouillés ainsi que dans une cave», rapporte un riverain.

La police confirme être intervenue dans la nuit de vendredi à samedi pour des troubles, du genre altercation entre personnes avinées, comme à la sortie d’une boîte, confirme le chargé de communication de la police neuchâteloise Georges-André Lozouet. Des interventions de police jugées d’importance «moyenne» pour ce type d’événements.

Le bruit de la fête a aussi cassé les oreilles des autorités communales chaux-de-fonnières. «Plusieurs membres du Conseil communal ont été interpellés, à juste titre, par des riverains», nous répond le service de communication de la Ville. «La situation était clairement inacceptable», estiment les autorités. Si l’intérieur des Abattoirs a été rendu dans un état «correct», l’extérieur a dû être largement nettoyé lundi matin par le Service des espaces publics.

Facture aux organisateurs

Le service de la communication ajoute que la facture du nettoyage sera «vraisemblablement» envoyée aux organisateurs. Et que la Ville leur signifiera tout aussi vraisemblablement qu’elle leur refusera la location des abattoirs pour les prochaines manifestations qu’ils souhaitaient y organiser. Vraisemblablement, parce que l’organisateur n’a pas encore répondu à la Ville.

Nous n’avons pas non plus pu entrer en contact avec les organisateurs. Deux autres éditions de ce festival qui entendait devenir un rendez-vous pour public neuchâtelois et romand avaient déjà eu lieu, apparemment sans problème.

«Il n’est pas certain que nous continuons à louer le site des Abattoirs»

Le message de la Ville va plus loin: «il n’est pas certain que nous continuons à louer le site des Abattoirs pour ce type de concert avec cette quantité de spectateurs».

Les autorités précisent que l’autorisation de telles manifestations est du ressort du service de la consommation cantonal (Scav), sur préavis communal. Et que ce sont les organisateurs qui sont responsables de la tranquillité et de la salubrité autour de la place de fête. Avec un service de sécurité qui doit être à la hauteur.


Top