24.05.2019, 12:01

La Chaux-de-Fonds, «futur village?»

chargement
La conseillère communale en charge des finances, Sylvia Morel, prend la parole dans le cadre du Conseil général.

Politique Les perspectives financières ne semblent pas s’arranger pour La Chaux-de-Fonds. D’où des inquiétudes manifestées par les conseillers généraux autour de la discussion sur les comptes 2018 jeudi soir. «Attention à ne pas devenir un village», dit en substance la socialiste Silvia Locatelli.

Les comptes 2018 de la Ville de La Chaux-de-Fonds ont bouclé sur un déficit de 2,1 millions de francs, et le Conseil général ne peut pas y faire grand-chose. Jeudi soir, le législatif a donc entériné l’exercice de l’an dernier. Mais pour les groupes, ça reste l’occasion de faire passer des messages politiques.

La socialiste Silvia Locatelli a demandé si «la fusion» était à l’ordre du jour. Comprenez avec Le Locle. Réponse de la conseillère communale Sylvia Morel, avec un sourire de connivence: «Pour fusionner, il faut des partenaires…» L’élue libérale-radicale a ajouté qu’il «faudra y arriver. Il y a une certaine ouverture, mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Un jour, on y arrivera.» 

Sylvia Locatelli craint qu’à force d’amaigrir l’administration communale et de reporter les investissements, La Chaux-de-Fonds finisse par perdre son statut de ville pour devenir un village. La socialiste ne se fait pas trop d’illusions sur l’évolution de la répartition des flux financiers à l’intérieur du canton. Et ce malgré le combat de la Ville pour toucher une bonne partie des 21 millions de francs fédéraux destinés aux communes situées à plus de 800 mètres d’altitude.

Marre des mesures d’austérité

De son côté, le POP chaux-de-fonnier en a marre, des économies faites sur le dos des employés communaux. «Nous refuserons toute nouvelle mesure d’austérité», a déclaré Julien Gressot. Le libéral-radical Cédric Haldimann n’a pas le même discours. Il estime qu’il faudra «continuer de saisir les opportunités» de rationaliser l’administration.

Tout le monde s’accorde à dire que la ville doit attirer de nouveaux habitants. A cet égard, les actes commencent à suivre les discours: la Ville s’approche des entreprises et cible les pendulaires français qui n’habitent pas tout près de la frontière. La Chaux-de-Fonds se bat aussi pour qu’une partie des impôts qui lui échappent avec les pendulaires neuchâtelois lui revienne.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Dossier hospitalierConseil général de La Chaux-de-Fonds: la confiance est à nouveau rompue dans le dossier hospitalierConseil général de La Chaux-de-Fonds: la confiance est à nouveau rompue dans le dossier hospitalier

PopulationLa Chaux-de-Fonds perd son statut de troisième ville de Suisse romandeLa Chaux-de-Fonds perd son statut de troisième ville de Suisse romande

DémographiePopulation neuchâteloise: des chiffres inquiétantsPopulation neuchâteloise: des chiffres inquiétants

DocumentaireLa Chaux-de-Fonds: le film qui révèle l’intimité du Conseil communalLa Chaux-de-Fonds: le film qui révèle l’intimité du Conseil communal

Top