04.06.2020, 17:03

La Chaux-de-Fonds: Frédéric Arnault prend les rênes de TAG Heuer

chargement
TAG Heuer: l'entrée du siège de l'entreprise, à La Chaux-de-Fonds.

Horlogerie Jeu de chaises musicales chez TAG Heuer: Frédéric Arnault succédera dès le 1er juillet à Stéphane Bianchi à la tête de la manufacture horlogère chaux-de-fonnière. Ce dernier se concentrera sur la division horlogerie et joaillerie du groupe LVMH.

La nouvelle a été annoncée ce jeudi aux employés de TAG Heuer: dès le 1er juillet, Frédéric Arnault, 25 ans, prendra la tête de la manufacture horlogère de La Chaux-de-Fonds. Il occupera le fauteuil de Stéphane Bianchi, qui avait lui-même succédé à Jean-Claude Biver en novembre 2018. Ce dernier se concentrera dorénavant sur le pôle horlogerie et joaillerie du groupe LVMH (Hublot, TAG Heuer et Zenith), qu’il préside déjà aujourd’hui.

Frédéric Arnault n’est pas inconnu au bataillon. D’abord parce que ce diplômé de Polytechnique (Paris) est le quatrième enfant du milliardaire Bernard Arnault, pdg du groupe LVMH et première fortune européenne. D’autre part parce que, chez TAG Heuer, il occupe déjà le poste de directeur de la stratégie et du numérique depuis maintenant trois ans.

Période difficile

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Frédéric Arnault aura du pain sur la planche. On le sait, le contexte actuel donne des sueurs froides à tout le secteur horloger. C’est encore plus vrai chez TAG Heuer. L’entreprise connaît, semble-t-il, de sérieuses difficultés depuis le renouvellement complet du management qui a suivi le départ de Jean-Claude Biver. Elle aurait notamment essuyé des revers importants aux Etats-Unis, son principal marché.

TAG Heuer a également joué de malchance en ce début d’année, avec la présentation, toujours aux Etats-Unis, de la troisième génération de sa montre connectée. Un lancement qui a été parasité par le développement de la pandémie de coronavirus.

Le 12 mars 2020, confiant et convaincu que sa stratégie de développement dans le numérique était la bonne, Frédéric Arnault déclarait ce qui suit sur l’antenne de la RTS: «Les montres connectées renforcent notre cœur de métier puisque, grâce à ce produit, nous faisons beaucoup d’acquisitions clients. Ce sont des clients qui, dans un deuxième temps, pourront s’intéresser à l’horlogerie traditionnelle.»

A l’heure actuelle, rien n’est moins sûr.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SinistreL'usine TAG Heuer en flammes à CornolL'usine TAG Heuer en flammes à Cornol

EmploiTAG Heuer: «Non, notre région ne se vide pas de ses compétences»TAG Heuer: «Non, notre région ne se vide pas de ses compétences»

HorlogerieTAG Heuer transfère 67 collaborateurs de son site chaux-de-fonnier vers le canton de VaudTAG Heuer transfère 67 collaborateurs de son site chaux-de-fonnier vers le canton de Vaud

Top