25.10.2019, 18:12

La Chaux-de-Fonds: Augustin Rebetez fait son «Chagrin festival» à Quartier général

chargement
Installation d'Augustin Rebetez.

Exposition L’espace d’art Quartier général, à La Chaux-de-Fonds, accueille le monde poètique d’Augustin Rebetez.

Une balade immersive dans l’insondable entre vie et mort attend les visiteurs de l’espace d’art Quartier général à La Chaux-de-Fonds.

Il faut plutôt être de bonne composition avant de pénétrer «Chagrin festival», troisième collaboration du Jurassien Augustin Rebetez et de son comparse Léo Ragazzoni, car on embarque immédiatement pour un voyage sur le Styx en leur compagnie.

Entre sculptures, films, photographies, collages et une myriade de sculptures aux formes totémiques, le frêle esquif de nos existences est ballotté contre les flots de cette installation à l’écume mystique. Au centre de l’espace réside toutefois un lieu de salut en forme de chapelle faite de matériaux recyclés et balayé d’une douce musique, comme si une renaissance était finalement possible. Encore sur terre? La question reste en suspens.

L’urgence de vivre

Pressés par l’urgence de vivre, bien signifiée par un «Calendrier du temps perdu» ou les nombreuses injonctions qui nous rappellent à notre mortalité («Tout plaisir finira»), les deux artistes philosophent ainsi, dans cette exposition introspective, sur la vie et les formes possibles de l’au-delà. Une expérience immersive qui doit beaucoup à leur vécu et leurs perspectives artistiques communes.

Le foisonnement de pièces est donc ici la conséquence directe d’une soif de création animée par l’angoissante perspective d’une faucheuse aux aguets. Sur les cimaises, de grandes figures fantomatiques nous toisent en guise d’avertissement. Même les yokai du folklore japonais sont convoqués pour une sarabande filmée!

L’illusion de la liberté

Dans cette esthétique en forme de marche funèbre, de nombreux oiseaux sculptés, peints ou humanisés nous donnent toutefois l’illusion que la liberté, la légèreté et la grâce nous feront échapper à notre finitude. A l’instar de la vision de jeunes élèves des cycles de La Chaux-de-Fonds qui présenteront un audioguide plus circonstancié et dédramatisant sur cette exposition entre deux mondes (dès le 1er novembre).

Camille J. Pellaux

Infos pratiques

La Chaux-de-Fonds, Quartier Général (QG), rue du Commerce 122, «Chagrin festival», avec Augustin Rebetez et Léo Regazzoni, jusqu’au 8 décembre 2019. Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CultureLe Neuchâtelois FlexFab et le Jurassien Augustin Rebetez soutenusLe Neuchâtelois FlexFab et le Jurassien Augustin Rebetez soutenus

VEVEYDistinction pour

Augustin RebetezDistinction pour

Augustin Rebetez

Art contemporainL’exceptionnelle collection d’Eric Loth exposée à Quartier général, à La Chaux-de-FondsL’exceptionnelle collection d’Eric Loth exposée à Quartier général, à La Chaux-de-Fonds

Top