11.10.2016, 00:01

Fin de carrière d’un «chevalin»

Premium
chargement
Le patron boucher Michel Froment devrait prendre sa retraite. Sauf que l’entreprise remise à son fils ne lui a pas encore trouvé de remplaçant...

LA CHAUX-DE-FONDS Rencontre avec le patron boucher Michel Froment.

«Je devrais être à la retraite depuis six ans, mais je ne voulais pas laisser l’entreprise en plan...»

Dans le laboratoire bien frais de Carnasec au bout de la rue de l’Hôtel-de-Ville, à La Chaux-de-Fonds, Michel Froment accepte de passer en revue ses quasi 55 ans de vie de boucher. Mais attention, de boucher chevalin. Même s’il aime son...

Top