31.08.2016, 16:32

Les enseignants du canton se mobilisent contre la nouvelle grille salariale

chargement
1/5  

Salaires Ce mercredi matin, des enseignants de tout le canton se sont mobilisés afin de protester contre la nouvelle grille salariale. Ils ont rallongé les pauses et n'ont, dans quelques cas, pas dispensé de cours. Dans certains collèges, des banderoles ont été accrochées aux abords des écoles.

Une majorité d’enseignants neuchâtelois a suivi l’appel des syndicats et manifesté ouvertement son mécontentement face au projet de grille salariale.

La plupart des enseignants a ainsi prolongé l’une des pauses de la matinée d’un quart d’heure. D’autres, moins nombreux, ont renoncé à donner l’une des leçons de la matinée, malgré la menace de ponction salariale, indiquent les syndicats dans un communiqué. Ils précisent que tous les enseignants ont assumé l’encadrement des élèves.

La mobilisation a concerné tous les degrés, des premières classes primaires aux lycées. Dans certaines écoles, les enseignants ont décidé de ne pas dispenser la dernière heure de cours et de se rendre dans la cour avec leurs élèves. Certains enseignants ont écourté d’un quart d’heure la dernière leçon de la matinée et se sont rendus dans la cour pour y accueillir les parents et les informer de la situation.

Slogans pour protester

Dans les Montagnes, des banderoles ont été déployées aux abords des écoles. "Faut-il télécharger gratuitement les enseignants?", pouvait-on lire près du collège Jehan-Droz ce mercredi matin au Locle.

C'est ainsi que les enseignants de l'école ont choisi de protester contre la nouvelle grille salariale lors de cette journée de mobilisation. Des enseignants du collège Numa-Droz à La Chaux-de-Fonds ont fait de même.

Sanctions annoncées

Pour mémoire, hier mardi, le Département de l’Education et de la famille a fait savoir à l’ensemble des directions scolaires du canton que les enseignants neuchâtelois qui participeraient ce matin à des actions de mobilisation seraient sanctionnés.

Les enseignants ayant prévu de participer à la matinée étaient priés de s’annoncer auprès de leur direction d’école. Les directions établiront ensuite une liste nominative du personnel en mobilisation pendant les heures de cours.

"Les heures de cours consacrées à la mobilisation ne seront pas rémunérées. Elles seront déduites du salaire du mois d’octobre2016 et, dans ce cas, les personnes seront considérées comme en grève", expliquait la ministre Monika Maire-Hefti, précisant que c’est la pratique habituelle.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MATINÉE DE MOBILISATIONLes enseignants menacés de ponction salarialeLes enseignants menacés de ponction salariale

éducationLes enseignants romands sont épuisés et victimes de surcharge administrativesLes enseignants romands sont épuisés et victimes de surcharge administratives

Grille salarialeLes enseignants neuchâtelois ne cotiseront plus à la Caisse de remplacementLes enseignants neuchâtelois ne cotiseront plus à la Caisse de remplacement

Top