Dernier soupir de la critique musicale chaux-de-fonnière Denise de Ceuninck

chargement

Nécrologie Décès de Denise de Ceuninck, pigiste de la rubrique culturelle de «L’Impartial» durant un demi-siècle.

 03.02.2021, 14:59
Denise de Ceuninck, journaliste culturelle, a guidé les mélomanes du canton durant 50 ans.

Elle était l’âme de la Salle de musique de La Chaux-de-Fonds où, depuis la galerie, elle a veillé sur l’orchestre et les musiciens durant un demi-siècle. On ne verra plus Denise de Ceuninck assister au concert. Elle s’est éteinte jeudi dernier au home Les Charmettes, à Neuchâtel, où elle avait été admise depuis octobre à la suite d’une chute. Coquetterie d’une époque révolue, elle ne souhaitait pas qu’on dévoile son âge.

«Elle n’a rien vu venir, elle a juste arrêté de respirer. De toute sa vie, elle n’a jamais été malade», nous a confié son fils Laurent. La pigiste de la rubrique culturelle de «L’Impartial» de 1971 à 2018 a ainsi rendu son dernier soupir. Elle qui, dans des articles au style élégant, où les mots se suivaient comme des notes de musique, s’efforçait de restituer les instants de pure sensibilité offerts par les interprètes.

Maçons immigrés et musiciens

Boulez, Xenakis, Rubinstein, Accardo, Stockhausen… Denise de Ceuninck a rencontré toutes les personnalités influentes de la musique contemporaine entre 1960 et 1990. Son travail ne s’arrêtait pas aux frontières cantonales. Invitée dans de nombreux festivals, elle a aussi suivi le ballet Béjart en tournée jusqu’en Asie et en Australie.

Si elle écrivait également sur la danse ou la peinture, c’est la musique qui rythma sa vie, dès son enfance. Son grand-père, maçon, avait immigré depuis la Vénétie dans les années 1920 pour construire l’église du Sacré-Cœur à La Chaux-de-Fonds. Modeste, la famille Zanesco vivait dans le familistère de l’Ancien Manège. Tous jouaient de la musique en amateurs, notamment au sein de L’harmonie les Armes-Réunies, société avec laquelle Denise garda toujours le contact.

C’est à l’église Notre-Dame de la Paix où elle tenait l’orgue, que la jeune femme rencontre Emile de Ceuninck, jeune percussionniste et compositeur, qui deviendra son époux et le père de ses deux fils, Grégoire et Laurent.

Avec son mari, très ouvert sur les nouvelles tendances, elle est aux premières loges pour découvrir les courants musicaux modernes entre 1960 et 1990. Ensemble, ils créent Les Concerts de musique contemporaine (CMC).

La critique musicale, son sacerdoce

Discrète et courtoise, Denise entrait toujours dans le bureau de «L’Impartial» sur la pointe des pieds, comme on entre dans un studio de répétition, en s’excusant du dérangement. Mais elle n’hésitait pas à hausser le ton lorsqu’il s’agissait de fustiger les mélomanes trop conservateurs.

Dans un article de 1979, elle s’emporte. «Quand et pourquoi s’est-on mis à sacraliser les œuvres du passé au détriment de la production vivante?», s’offusque-t-elle. «Finira-t-on par comprendre qu’assister à un concert de musique contemporaine ne signifie pas renoncer aux chefs-d’œuvre incontestés et incontestables du passé?»

«Son travail de critique musicale, c’était sa passion, son sacerdoce», se souvient son fils. Elle rentrait du concert dans sa maison du quartier de Jérusalem, tapait sa critique sur sa machine à écrire, puis ressortait pour aller la livrer à «L’Impartial» avant minuit, comme Cendrillon.

«Deux jours avant son décès, elle nous a raconté, à mon frère et à moi, que la veille, elle était allée voir un spectacle à l’ABC. On savait que ce n’était pas possible, qu’elle s’embrouillait, mais elle y croyait. On ne lui a rien dit.»

Et on sourit à l’idée que Denise, mue par sa passion, ait ainsi pu rêver qu’elle assistait à un concert, et s’offrir cet ultime plaisir, interdit aujourd’hui.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top