09.01.2021, 05:30
Lecture: 7min

De plus en plus de «givrés» dans le lac de Neuchâtel en hiver

Premium
chargement
Simon et Sofia, 7 et 5 ans, ont osé entrer dans le lac de Neuchâtel ce 7 janvier.

Froid Les habitués l’ont remarqué: de plus en plus de Neuchâtelois osent les baignades dans le lac durant l’hiver. Marquée par le manque d’accès aux infrastructures sportives, la cuvée hivernale 2020-2021 ne fait pas exception. «ArcInfo» est allé à la rencontre de ces «givrés».

Même pas cinq degrés. La température du lac a largement chuté depuis le début de l’année. Pourtant, les bandes d’irréductibles nageuses et trempeurs se font de plus en plus nombreuses sur les rives neuchâteloises: «Ça devient une mode. Tant mieux, on nous prend moins pour des aliénées!» rigole Inès, 29 ans, de Neuchâtel. D’après elle, «les nombreux bienfaits» de l’activité...

À lire aussi...

DéfiHauterive: 128 givrés dans le lac de Neuch'Hauterive: 128 givrés dans le lac de Neuch'

GlaglaNouvel An: de joyeux givrés se sont à nouveau jetés à l'eau à GenèveNouvel An: de joyeux givrés se sont à nouveau jetés à l'eau à Genève

Testé pour vousSe baigner dans le lac de Neuchâtel en hiver? Faut être givréSe baigner dans le lac de Neuchâtel en hiver? Faut être givré

ManifestationLa Brévine: ils vont faire comme «Iceman» à la Fête du froidLa Brévine: ils vont faire comme «Iceman» à la Fête du froid

Reportage80 nageurs se sont jetés dans le lac glacé à Hauterive80 nageurs se sont jetés dans le lac glacé à Hauterive

Top