21.03.2020, 11:00

Coronavirus: 100 balles d’amende en Suisse, 4000 en France

chargement
Les agents des services de sécurité communaux (ici à la Chaux-de-Fonds) vont d’abord sensibiliser la population, avant de recourir aux amendes contre les attroupements.
La Chaux-de-Fonds, le 20 04 2010
Photo Guillaume Perret

Coronavirus Prévenir, puis sévir: c’est le leitmotiv qui devrait guider les services de sécurité publique ces prochains jours avec l’introduction d’amendes de 100 francs pour punir les attroupements.

Contrairement à ses voisins, la Suisse n’a pas décrété le confinement général pour ralentir l’avancée de la pandémie de coronavirus. Mais l’Helvétie mettra des amendes, à son rythme. Les agents de terrain se détournent des conducteurs pour approcher les piétons.

Rappelons la décision du Conseil fédéral: depuis vendredi minuit, les attroupements de plus de cinq personnes seront amendables. Cent francs par contrevenant. Une peine à comparer avec la prison qu’on risque ailleurs. La taule, assortie, par exemple en France, d’une ardoise pouvant atteindre environ 4000 francs (3750 euros).

L’amende, «un nouvel outil»

Les services de sécurité communaux neuchâtelois dégaineront-ils les PV à la vue du moindre «troupeau»? Peu probable au vu de la culture helvétique. Et aux dires des responsables des unités du Locle et de La Chaux-de-Fonds que nous avons pu joindre ce vendredi.

«La Confédération nous transmet un nouvel outil pour faire respecter la distance sociale, c’est important», commence Baptiste Develey, le commandant du Service de la sécurité publique chaux-de-fonnière. «Nous commencerons par faire de la prévention avant de sévir, comme on fait souvent», explique le responsable.

«Néanmoins, si nécessaire, nous serons assez fermes pour faire respecter ces mesures, en espérant qu’une prise de conscience réelle intervienne dans la population et que nous puissions éviter de faire usage de la répression.»

Le but, c’est d’abord de faire de la prévention, de responsabiliser les jeunes.
Pascal Schaffter, responsable de la sécurité publique du Locle

Même discours au Locle chez son homologue Pascal Schaffter: «Le but, c’est d’abord de faire de la prévention. De responsabiliser les jeunes. Et si on retombe sur le même groupe, là, ce sera différent…»

Baptiste Develey tient à apporter une nuance après sa dernière sortie sur le terrain: «J’ai aussi vu des personnes âgées qui partent en balade sans respecter la distance minimale de deux mètres entre chaque personne. Il s’agit d’une responsabilité personnelle, nous en appelons au bon sens de chacun.»

Comme un peu partout ailleurs en Suisse, Le Locle et La Chaux-de-Fonds ont cessé de coller des PV sur les pare-brise pour sanctionner un dépassement de la durée autorisée de stationnement. Dans la Mère-Commune, c’est même le cas depuis le début du mois.

Les patrouilles ratissent plus large

Les zones bleues sont presque vides. «Si une voiture proche d’un centre commercial n’en bouge pas pendant un jour, on contacte le propriétaire pour savoir s’il est en confinement», explique Pascal Schaffter.

Si les bureaux se vident dans l’administration chaux-de-fonnière pour limiter les risques de propagation du virus, la sécurité publique n’a pas diminué sa présence sur le terrain. Les voitures aux couleurs de la Ville ne rôdent plus autour des parkings, elles patrouillent un peu partout pour faire de la sensibilisation.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: pas de confinement général en Suisse, les groupes de plus de 5 personnes amendésCoronavirus: pas de confinement général en Suisse, les groupes de plus de 5 personnes amendés

PandémieLes voyages de ces Neuchâteloises perturbés par le coronavirusLes voyages de ces Neuchâteloises perturbés par le coronavirus

SantéCoronavirus: nous répondons à vos questionsCoronavirus: nous répondons à vos questions

PandémieCoronavirus: Sellita ferme ses portes à La Chaux-de-FondsCoronavirus: Sellita ferme ses portes à La Chaux-de-Fonds

Top