23.05.2019, 20:46

Conseil général de La Chaux-de-Fonds: la confiance est à nouveau rompue dans le dossier hospitalier

chargement
Le Conseil communal chaux-de-fonnier: Théo Bregnard, Théo Huguenin-Elie, Sylvia Morel, Katia Babey et Marc Arlettaz. Archives: David Marchon

Dossier hospitalier En pleine discussion sur les comptes 2018, le Conseil général de La Chaux-de-Fonds en est venu à parler du dossier hospitalier... Et c'est très clair: la confiance est à nouveau rompue.

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a accepté les comptes 2018 de la Ville, déficitaires de 2,1 millions de francs. On y reviendra dans un prochain article. Mais ce jeudi soir, on a surtout remarqué que la confiance est à nouveau rompue dans le dossier hospitalier. Sollicités par une interpellation urgente, les élus chaux-de-fonniers sont très clairement sortis de leur réserve. 

Le conseil d’administration du Réseau hospitalier neuchâtelois n’est toujours pas nommé et certains conseillers généraux ont accusé à demi-mot (disons même aux trois quarts) «le conseiller d’Etat en charge de la santé», Laurent Kurth donc, de vouloir torpiller le projet. 

La conseillère communale en charge du dossier, Katia Babey, n’est pas allée aussi loin. Mais elle n’a pas apprécié que Laurent Kurth discrédite devant le Grand Conseil les deux candidatures proposées par le Conseil communal. L’un des deux papables ayant d’ailleurs été «fortement conseillé par le Conseil d’Etat lui-même», à entendre Katia Babey...

Laurent Kurth vertement critiqué

Celle-ci a demandé «le respect, par le gouvernement, du choix des candidats proposés par la Ville et le comité d’initiative et la non-reconduction du conseil d’administration actuel». Aucun nom n’a filtré. 

A gauche comme à droite, les conseillers généraux ont critiqué le niveau d’exigence demandé. «Les candidats ne doivent pas exercer de mandat politique, par exemple. En gros, les critères excluent tous les membres du comité d’initiative», nous a assuré le PLR Claude-André Moser.

L’UDC Marc Schafroth est allé jusqu’à dire que Laurent Kurth est devenu «nuisible» dans ce dossier. Et le popiste Nathan Erard a lancé qu’il «ne faut pas sous-estimer le pouvoir du peuple des Montagnes neuchâteloises».


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top