10.01.2019, 17:01

Au tribunal de La Chaux-de-Fonds pour avoir harcelé son ex-compagne, l’accusé finit par accepter une médiation

chargement
L'ancien couple devrait tenter de résoudre ses conflits par une médiation pénale.

Justice Plutôt que de condamner un homme accusé d’avoir harcelé son ex-compagne, une juge du tribunal de La Chaux-de-Fonds propose une médiation et suspend la procédure pénale.

Un couple qui part en vrille, avec des enfants au milieu. Un jugement contesté qui condamne l’homme pour avoir harcelé son ex-compagne. Et l’avocat de celle-ci qui, s’estimant menacé, porte plainte à son tour. Ce jeudi 10 janvier, l’ambiance était électrique devant le Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds. Le juge a finalement tout suspendu pour tenter un type de médiation assez rare dans le canton.

A l’audience, c’est l’avocat de la femme qui a ouvert les feux. «Ma cliente a reçu tous les jours des appels et des messages, jusqu’à 200 fois par jour. Elle n’en pouvait plus. Même une mesure d’éloignement n’a pas eu d’effet», a-t-il plaidé.

A entendre l’avocat, la situation a même dégénéré en l’impliquant lui-même. Il a raconté qu’un samedi l’ex-compagnon de sa cliente l’avait suivi et menacé. Le mandataire a donc lui-même porté plainte contre l’accusé. Du coup, l’avocat de l’homme demandait la révocation de son confrère dans cette affaire.

Juge de paix

Le premier avocat ne voyait pas du tout pourquoi il ne pourrait assister sa cliente sur les préventions qui ont déjà donné lieu à une ordonnance pénale. Il ne réclamerait d’ailleurs que ce à quoi l’ex-compagnon avait été condamné, avant son opposition, pour utilisation abusive d’une télécommunication, contrainte et insoumission à une décision de l’autorité: 120 jours-amende à 100 francs – soit 12’000 francs – sans compter des frais et indemnités assez importants.

Devant cet imbroglio, dont les conséquences risquent de retomber sur les enfants du couple, La juge Muriel Barrelet a dit son inquiétude. En juge de paix, elle a proposé la suspension de la procédure et l’intervention d’un médiateur. Les deux avocats ont acquiescé, celui de la femme sous réserve du feu vert de sa cliente absente à l’audience. L’ex-compagnon a accepté le «deal», même si attendant l’apaisement espéré, il reste interdit de contact avec son ancienne compagne.


À lire aussi...

InsoliteDubaï: un homme demande le divorce 15 minutes après son mariageDubaï: un homme demande le divorce 15 minutes après son mariage

SEPARATIONUn père privé de ses enfantsUn père privé de ses enfants

Un père privé de ses enfants

Un tribunal neuchâtelois a condamné une mère qui refuse depuis deux ans de confier ses enfants à leur père, malgré les...

  20.08.2013 00:01
Premium
  Travers

DIVORCEUne hotline pour aider les couplesUne hotline pour aider les couples

Top