12.10.2020, 19:17
Lecture: 6min

A La Chaux-de-Fonds, la fonderie de cloches Blondeau joue son avenir

Premium
chargement
Serge Huguenin, patron de la fonderie de cloches Blondeau, accompagné par son fils Aloïs (à gauche), destiné à reprendre l'entreprise.

Artisanat Fragilisée depuis des années, la fonderie de cloches Blondeau de La Chaux-de-Fonds subit de plein fouet les effets de la crise et l’annulation de nombreux événements. Son patron se bat pour la sauvegarder.

A La Chaux-de-Fonds, il n’y a pas que les montres qui s’exportent. La fonderie de cloches Blondeau envoie ses pièces aux quatre coins du monde. C’est dans cette entreprise familiale que sont fondues, depuis près de quarante ans, les fameuses cloches olympiques qui annoncent aux athlètes le dernier tour de piste.

De nombreuses personnalités ont également reçu ces...

À lire aussi...

LA CHAUX-DE-FONDSDes cloches pour les JO à l'entraide,
 Serge Huguenin vit en grand écartDes cloches pour les JO à l'entraide,
 Serge Huguenin vit en grand écart

Cloche Blondeau pour les 100

Pour régler les débats lors du Forum des 100, un raout organisé chaque année par «L'Hebdo» à Lausanne, il faut une...

  12.05.2011 11:46

Blondeau aux JO

Dix cloches fabriquées par la fonderie bien connue sont parties pour Turin. Objectif: les JO d'hiver, qui débutent le...

  21.01.2006 12:00

Top