1856, l'Hôtel des Postes

chargement

La première pierre du bâtiment était posée en 1856. Après 150 ans, une exposition éclaire son rôle de lieu de transmission, alors que son avenir demeure toujours incertain Quand on arrive au Locle, on ne voit qu'elle: la grande fresque qui fait presque oublier le bâtiment qu'elle décore, construit entre 1855 et 1858. Jusque-là, avec ses 8829 habitants, Le Locle n'avait pas de poste digne de ce nom. Autant le canton que la Confédération rechignaient à apporter leur contribution. C'est donc, en 1852, sur décision du Conseil communal et du Conseil général que la construction est décidée, dans une ville en plein essor. Un emprunt de 246.000 fr. est lancé dans la population. Appel à l'esprit citoyen aussi pour ériger, sous l'égide de l'architecte Hans Rychner, ce que Jérôme Heim appelle l'«arc de triomphe républicain», affirmant les valeurs de la jeune République.

Par Irène Brossard
  26.04.2006, 12:00
Mémoire d'un Loclois

Ce jeune Loclois, sous la direction de Jacques Hainard, a consacré son mémoire de licence en ethnologie à ce bâtiment. En portant un regard sur «une patrimonialisation inachevée», selon son libellé. mais aussi en analysant ses dimensions sociales et urbanistiques.

L'emplacement, déjà, n'est pas anodin, à l'embranchement des rues créées après l'assainissement du fond marécageux de la vallée, par François-Louis Bournot, dès le milieu des années 1820.

Outre les locaux postaux, ceux pour les voyageurs et l'arrêt des diligences, le bâtiment abritait aussi une vie associative, notamment le cercle de l'Union républicaine, des locaux de réunion pour concerts et matches au loto, des ateliers et logements et la première école d'horlogerie.

Au cours du XXe siècle, il a également accueilli le conservatoire de musique, un jardin d'enfants, la ludothèque, les véhicules des pompiers, l'une ou l'autre petite entreprise, puis les Francs-Habergeants et la Musique scolaire, toujours occupants des lieux.

En 1974, la poste, de plus en plus à l'étroit, a déménagé dans une nouvelle construction, rue Bournot 17.

L'Hôtel des Postes est devenu l'Ancienne Poste. Avec une place prédominante accordée à la musique actuelle, sous l'impulsion d'un locataire particulier, Vintch. C'est lui qui a demandé à Antoine Glauser une fresque monumentale pour la publicité de son label!

«Chaque local qui se vidait était occupé par un groupe de musique», explique Jérôme Heim. Il fut naturellement parmi les fondateurs de l'Association de l'Ancienne Poste, créée en 1997 pour répondre au besoin d'une scène musicale jeune en ville du Locle.

Les concerts organisés ont rapidement connu un certain succès, entraînant aussi des soucis de sécurité dans ce bâtiment vétuste. Dont l'avenir n'est toujours pas défini, entre démolition, assainissement et restauration. Un premier crédit, en 1998, a buté sur un référendum et une commission réfléchit encore. Jérôme Heim en fait partie. Son mémoire rend acte aussi des interrogations actuelles.

La partie historique de ce travail passionnant sera publiée dans la «Nouvelle Revue neuchâteloise». Ses recherches ont aussi servi de base à l'exposition vernie aujourd'hui à 18h à la Bibliothèque de la ville du Locle, avant d'aller en d'autres lieux. / IBR

Bibliothèque de la ville, rue Daniel-JeanRichard 38, Le Locle, jusqu'au 26 mai; lu-ve 14h30-18h30, je 14h30-20h, sa 10h-12h


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AccidentDeux blessés dans un accident au LocleDeux blessés dans un accident au Locle

Vie localeAux Brenets, on aime donner un surnom aux villageois: un passionné s’est amusé à les recenserAux Brenets, on aime donner un surnom aux villageois: un passionné s’est amusé à les recenser

ActivitésLa Chaux-de-Fonds: des ateliers cinéma pour les enfants à l’ABCLa Chaux-de-Fonds: des ateliers cinéma pour les enfants à l’ABC

MédiasLes Chaux-de-Fonniers recevront chaque mois «Le Tourbillon», journal officiel de la VilleLes Chaux-de-Fonniers recevront chaque mois «Le Tourbillon», journal officiel de la Ville

économieLa Chaux-de-Fonds: Credit Suisse ne revient pas (que) pour vos beaux yeuxLa Chaux-de-Fonds: Credit Suisse ne revient pas (que) pour vos beaux yeux

Pourquoi Credit Suisse revient

Si Credit Suisse rouvre un bureau à La Chaux-de-Fonds, ce n’est pas uniquement par intérêt pour la ville. La banque a...

  23.09.2021 11:00
Premium

Top