02.08.2015, 19:43

Une mystérieuse maladie frappe encore le Doubs

chargement

Le phénomène a été repéré «par hasard» la semaine dernière par des gardes faunes et des pêcheurs suisses et français. En amont de Saint-Ursanne, une quarantaine de truites ont été retrouvées mortes, quelques-unes malades. Constat identique dans le Doubs français (parcours Goumois), quand bien même on ne dispose pas de chiffres précis. «Il s'agit d'être très prudent. A cause de la fonte de la neige, les conditions de débit sont élevées. Tous les poissons morts n'ont ainsi pas pu être recensés», reflète Christophe Noël, inspecteur de la chasse et de la pêche à l'Office de l'Environnement (OEV) du canton du Jura. «On peut hélas légitimement penser que ce phénomène touche toute la rivière.»

L'OEV évoque dans un communiqué «un nombre anormal de truites mortes ou malades (...) au sortir de la période de reproduction (réd: le frai), alors que les truites sont particulièrement fragiles». Impossible pour l'heure de cerner les causes de la maladie. Elle se manifeste par l'apparition de champignons qui se présentent sous la forme de tâches blanchâtres. Les responsables jurassiens ont confié l'analyse de l'eau au laboratoire cantonal. Ils ont également demandé l'aide de la Confédération pour percer cet épais mystère. Une rencontre est prévue avec des spécialistes à Berne cette semaine encore. Signe tangible de cette collaboration: des poissons morts et malades sont actuellement en cours d'analyse au Tierspital de Berne. Ces mêmes responsables jurassiens de l'OEV rencontreront leurs homologues français la semaine prochaine sur territoire tricolore. Preuve que l'affaire est prise très au sérieux des deux côtés de la frontière.

Mortalité anormal de barbeaux en 2009, idem en ce qui concerne les ombres et les truites en 2010. A l'époque, les analyses n'étaient pas parvenues à diagnostiquer le mal. Rebelote cette année, à nouveau avec les truites. Question: le Doubs est-il bien malade? Christophe Noël: «Avant de poser froidement un jugement, il faut être en possession des résultats des analyses. On en saura plus la semaine prochaine. Mais l'état du Doubs dans ses généralités est préoccupant. Les poissons qui y vivent sont malades.» Cela retardera-t-il l'ouverture de la pêche, prévue le samedi 5 mars? «On devra inévitablement se poser bientôt cette question.» /gst


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PoliceCoronavirus: des chevaux pour faire respecter les distances dans le JuraCoronavirus: des chevaux pour faire respecter les distances dans le Jura

Covid-19: assouplissement des conditions d'accueil dans les crèches du Jura et en ValaisCovid-19: assouplissement des conditions d'accueil dans les crèches du Jura et en Valais

ZooJura bernois: sans rentrées financières, le Sikypark de Crémines appelle à l’aideJura bernois: sans rentrées financières, le Sikypark de Crémines appelle à l’aide

PandémieCovid-19: une brigade équestre dans le Jura pour faire respecter les mesuresCovid-19: une brigade équestre dans le Jura pour faire respecter les mesures

PandémieCoronavirus: la déchetterie de Saint-Imier rouvre ses portesCoronavirus: la déchetterie de Saint-Imier rouvre ses portes

Top