03.03.2018, 00:01

Un promoteur vaudois intéressé par les anciens abattoirs

Premium
chargement
Les anciens abattoirs de Saint-Imier
Par blaise droz

SAINT-IMIER Après l’abandon des projets de Grockland, d’Utopik Family et du Pantographe, le bâtiment pourrait accueillir surfaces commerciales et bureaux.

Le Conseil de ville imérien se penchera cette année sur l’avenir des anciens abattoirs de Saint-Imier. Ce bâtiment en trois volumes dont l’architecture particulière – toit en pavillon croupe pour le bâtiment central et toitures pourvues de lanterneaux pour les deux corps latéraux – lui a valu d’être inscrit au recensement architectural des monuments historiques du canton de...

À lire aussi...

Devoir de mémoireDelémont baptiste une rue en mémoire d’une victime de la ShoahDelémont baptiste une rue en mémoire d’une victime de la Shoah

BilanMalgré la crise, le canton de Berne reste positif et entrevoit des perspectives de développementMalgré la crise, le canton de Berne reste positif et entrevoit des perspectives de développement

ÉnergieEnergies: un avenir durable pour l’Arc jurassienEnergies: un avenir durable pour l’Arc jurassien

TalentJade Surdez poursuit son apprentissage à la Neuchâtel Hockey Academy et rêve du CanadaJade Surdez poursuit son apprentissage à la Neuchâtel Hockey Academy et rêve du Canada

AccidentJura: un camion double une calèche et l’envoie dans le talusJura: un camion double une calèche et l’envoie dans le talus

Top