03.08.2015, 08:58

Satellite Denner cambriolé

chargement

Le satellite Denner des Bois a été la proie de cambrioleurs dans la nuit de dimanche à hier. Le montant du butin n'a pas pu être entièrement déterminé pour l'instant. On sait que les voleurs se sont emparés de cartouches de cigarettes. Ils ont également ouvert le coffre-fort par le haut, mettant la main sur de l'argent. La somme exacte dérobée en liquide n'a, elle non plus, pas pu être fixée hier. Un inventaire détaillé sera effectué aujourd'hui. Les dégâts sont conséquents. Les spécialistes de la police judiciaire (PJ) jurassienne ont évidemment débarqué sur place hier dans la matinée. Ils poursuivront leurs investigations aujourd'hui. Les voleurs courent toujours.

Les malfrats se sont introduits par la porte de derrière. Le magasin étant équipé de plusieurs caméras de surveillance, celles-ci livreront des indications précieuses aux policiers. Ainsi, il était aux environs d'une heure du matin lundi quand trois individus ont pénétré à visage découvert dans le magasin. C'est à l'aide d'outils dérobés au dépôt de la step des Bois qu'ils ont perpétré leur méfait. Le trio a œuvré en toute quiétude, au moyen de lampes de poche, jusque vers 3 heures du matin. Personne n'a entendu de bruit. Et pour cause, le commerce étant situé dans l'immeuble qui abrite l'administration communale.

Une fois leur méfait accompli, les voleurs ont déversé du vin à Travers le magasin, dans le but de laisser le moins de traces possibles. C'est grâce aux caméras de surveillance que le nombre de cambrioleurs a pu être établi. Sur certaines images, leur visage est même visible. Hier, le gérant Jani Gul était sous le choc: «J'ai bien sûr déjà été victime de vols. Mais dieu merci, jamais de cette importance. Je pense que les voleurs devaient connaître le magasin et l'endroit. En effet, à la boulangerie d'en face, on travaille régulièrement à trois heures du matin. Sauf dans la nuit du dimanche au lundi, car l'épicerie est fermée...»

Au stade actuel de l'enquête, la PJ jurassienne est dans l'impossibilité de tirer un parallèle entre le cambriolage du Denner aux Bois et le casse survenu dans la nuit du 15 au 16 juin au Centre de loisirs des Franches-Montagnes à Saignelégier, où des montres et de l'argent avaient été dérobés. Cette nuit-là, les malfrats n'avaient pas fait dans la demi-mesure: quelque 200 000 francs de dégâts. Selon le chef PJ Michel Saner, malgré ces deux récents événements, il n'y a pas lieu d'affirmer que les vols connaissent une recrudescence ces dernières semaines dans la région. / gst


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéAucun cas de coronavirus dans le canton du JuraAucun cas de coronavirus dans le canton du Jura

HôtelleriePlus de 230 000 nuitées dans le canton de Neuchâtel en 2019Plus de 230 000 nuitées dans le canton de Neuchâtel en 2019

CirculationDes collisions dans les Franches-MontagnesDes collisions dans les Franches-Montagnes

InsoliteSaignelégier: l’arbre qui ne se laisse pas abattreSaignelégier: l’arbre qui ne se laisse pas abattre

Election complémentaireDe qui l’UDC Jura troublera-t-elle la fête dimanche?De qui l’UDC Jura troublera-t-elle la fête dimanche?

Top