07.12.2017, 00:01

Rendre l’aide sociale moins «attractive»

Abonnés
chargement

 07.12.2017, 00:01 Rendre l’aide sociale moins «attractive»

Par réd - ats

Le Grand Conseil bernois a adopté, hier, une modification de la loi sur l’aide sociale. S’en suivra une réduction des prestations de l’aide sociale. Ce changement vise à désormais rendre le travail rémunéré plus attractif que la perception de l’aide sociale.

Il prévoit aussi une diminution du montant pour l’entretien versé aux bénéficiaires qui ne font pas suffisamment d’efforts pour...

Le Grand Conseil bernois a adopté, hier, une modification de la loi sur l’aide sociale. S’en suivra une réduction des prestations de l’aide sociale. Ce changement vise à désormais rendre le travail rémunéré plus attractif que la perception de l’aide sociale.

Il prévoit aussi une diminution du montant pour l’entretien versé aux bénéficiaires qui ne font pas suffisamment d’efforts pour s’insérer dans le marché du travail. En contrepartie, il met en place des incitations financières pour soutenir ceux qui en fournissent.

Le canton pourra abaisser de 8% le forfait pour l’entretien fixé par les normes de la Conférence suisse des institutions d’aide sociale (CSIAS).

Sinon, contrairement aux cantons du Jura et de Neuchâtel, Berne ne va pas introduire de salaire minimum. Le Grand Conseil a rejeté une proposition du groupe socialiste (PS-JUSO-PSA) allant en ce sens pour diminuer le nombre de travailleurs qui ont recours à l’aide sociale.

La majorité de droite a jugé contre-productive cette mesure, estimant suffisantes les conventions collectives de travail. La deuxième lecture de la loi sur aura lieu l’année prochaine. réd - ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top