26.01.2016, 15:13

Question jurassienne: vote en deux temps pour rejoindre le canton du Jura

chargement
Moutier votera en premier, suivie des communes de Belprahon, Crémines, Grandval et Sorvilier.

Question jurassienne Le Grand Conseil bernois a adopté ce mardi la loi sur l'organisation de votations relatives à l'appartenance cantonale de communes du Jura bernois. La commune de Moutier se prononcera avant les autres communes. Le temps pour ces dernières d'analyser le résultat prévôtois.

Le Grand Conseil bernois a évité mardi une crise politique avec le Jura bernois. Dans le cadre de la Question jurassienne, il a accepté que Moutier (BE) se prononce avant les autres communes sur son rattachement au canton du Jura.

La loi sur l'organisation de votations relatives à l'appartenance cantonale de communes du Jura bernois (LAJB) a été adoptée mardi par 146 voix contre 1, un député UDC alémanique. Elle prévoit deux dates pour le vote des communes qui veulent se prononcer sur un éventuel rattachement au canton du Jura.

Moutier se prononcera en premier en juin 2017 et les communes de Belprahon, Crémines, Grandval et Sorvilier dans un second temps après avoir eu le temps d'analyser le résultat prévôtois. Le second vote doit se dérouler trois mois après la date du premier scrutin pour éviter le tourisme électoral.

Poids de Moutier

Si les citoyens de Moutier devaient refuser de quitter le canton de Berne, les trois communes de la couronne prévôtoise, Belprahon, Crémines et Grandval retireraient leur requête de vote communaliste au nom de leur communauté de destin avec leur grande voisine. Sorvilier n'a pas manifesté d'intention en ce sens.

"L'heure est historique", a déclaré le député-maire autonomiste de Moutier Maxime Zuber. Il a estimé qu'avec un vote en deux temps, la Question jurassienne sera vraisemblablement finie en 2017. A ses yeux, un scrutin à la même date aurait constitué "un coup de force ou de la contrainte".

Autonomie communale

De l'avis de la majorité du parlement, obliger les petites communes à voter en même temps que Moutier aurait en effet porté atteinte à l'autonomie communale. Le Grand Conseil a donc suivi l'avis du gouvernement, de la commission des institutions politiques et du Conseil du Jura bernois (CJB), ainsi que la volonté des communes directement concernées.

Mais les partisans d'un vote simultané ont aussi donné de la voix. "Il est de notre devoir d'essayer d'éviter une partition du Jura bernois avec un vote simultané", a expliqué le député UDC Roland Benoit. "Il faut éviter des enclaves", a-t-il ajouté.

Avec son collègue PLR Dave von Kaenel, il avait déposé un amendement pour un vote le même jour. Celui-ci a été refusé par 108 voix contre 42. Un vote simultané de toutes les communes n'était pas un scénario purement hypothétique.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Jura/Jura bernoisQuestion jurassienne: une "nouvelle dynamique" dans le processus communalisteQuestion jurassienne: une "nouvelle dynamique" dans le processus communaliste

AccordQuestion jurassienne: Moutier devrait choisir en 2017 entre le Jura et BerneQuestion jurassienne: Moutier devrait choisir en 2017 entre le Jura et Berne

Le sort de Moutier scellé en 2017?

On ne parle pour l'heure que d'une feuille de route avalisée par Berne, le Jura et Moutier, mais c'est un premier pas...

  05.02.2015 06:51

Top