22.07.2019, 16:09

Prolongation du sursis concordataire pour Baoshida Swissmetal

chargement
Cette prolongation doit permettre de procéder au transfert du personnel et des biens mobiliers à une nouvelle société.

Industrie L’entreprise Baoshida Swissmetal bénéficie d’un nouveau du sursis concordataire d’un mois.

Baoshida Swissmetal, qui emploie 160 personnes sur les sites de Reconvilier et de Dornach (SO), s’est vu octroyer un nouveau sursis concordataire d’un mois. Cette prolongation doit permettre de procéder au transfert du personnel et des biens mobiliers à une nouvelle société.

Le Tribunal régional Jura bernois-Seeland a accordé lundi une ultime prolongation concordataire, a indiqué à Keystone-ATS le commissaire au sursis Andreas Bättig. Cette prolongation jusqu’au 22 août doit permettre de terminer le processus de vente des actifs.

«Je veux relancer les activités de Swissmetal avec son personnel et m’occuper des clients», a expliqué André Rezzonico. L’industriel suisse entend reprendre cette entreprise spécialisée dans les alliages cuivreux.

A la tête de Swiss Team, André Rezzonico a créé une société le 17 juillet à Genève, Swissmetal Industries, qui reprendra le personnel et les biens mobiliers de Baoshida Swissmetal. Le transfert des opérations devrait se dérouler le 1er août.

La nouvelle société aura comme objectif de sécuriser les activités de l’entreprise. En même temps que le contrat de reprise, la société Swissmetal Industries entend signer un contrat de location à long terme. «Je signe un bail sur l’avenir de cette société», a indiqué André Rezzonico à Keystone-ATS.

Plainte de la China Development Bank

Le dossier de la vente de Baoshida Swissmetal a connu ce week-end un nouveau rebondissement avec l’annonce du dépôt d’une plainte auprès de la Cour suprême du canton de Berne par le principal créancier, la China Development Bank (CDB). Cet établissement bancaire chinois estime n’avoir pas reçu de la part du commissaire au sursis suffisamment d’informations sur la vente.

«Pour autant que nous le sachions, nous partons du principe que la procédure de plainte de la China Development Bank n’a pas de conséquences sur la procédure de rachat en cours», a expliqué le commissaire au sursis Andreas Bättig. La CDB s’était déjà opposée au rachat des actifs et refuse de lever les gages immobiliers qu’elle détient sur les terrains de Reconvilier.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IndustrieVente de Swissmetal: une plainte a été déposéeVente de Swissmetal: une plainte a été déposée

IndustrieLa fin de Baoshida Swissmetal serait un casse-tête pour les décolleteurs neuchâteloisLa fin de Baoshida Swissmetal serait un casse-tête pour les décolleteurs neuchâtelois

EntrepriseReconvilier: le sauvetage de Baoshida Swissmetal ne tient qu’à un filReconvilier: le sauvetage de Baoshida Swissmetal ne tient qu’à un fil

IndustrieReconvilier: Baoshida Swissmetal n'est pas encore sauvéReconvilier: Baoshida Swissmetal n'est pas encore sauvé

Top