10.02.2020, 16:22

Plateau de Diesse fait payer les déchets au poids

chargement
Conseiller communal de Plateau de Diesse responsable des services techniques, Frédéric Racine est convaincu que le nouveau système incitera les usagers à mieux trier leurs déchets.

Environnement La commune a installé des conteneurs semi-enterrés, qui s’ouvrent au moyen d’une carte attitrée et pèsent le poids du sac introduit.

Une nouvelle carte a fait son apparition dans le porte-monnaie des citoyens de Plateau de Diesse. Elle ne sert ni à payer de la marchandise ni à accumuler des points. Mais elle est indispensable pour qui va déposer son sac à ordures dans les nouveaux conteneurs.

A l’image de nombreuses communes du Jura bernois, Plateau de Diesse a opté pour des installations semi-enterrées. Toutefois, elle n’a pas jeté son dévolu sur un système standard, mais sur une installation «à pesée individuelle».

Comme à Val-de-Travers

Concrètement, les utilisateurs n’ont plus besoin d’utiliser des sacs officiels consignés. Par contre, chaque sac déposé est désormais pesé avant d’être avalé, ce qui permettra d’établir une facture (25 centimes le kilo) pour chaque ménage. La fameuse carte permet d’ouvrir le couvercle du conteneur, d’identifier l’utilisateur et de lui comptabiliser la masse de détritus éliminée.

Lors de l’assemblée communale de mars 2018, les ayants droit avaient préféré débourser 280 000 francs pour une nouvelle installation plutôt que 100 000 francs pour améliorer le système existant. Voilà pourquoi, depuis le 6 janvier, seize conteneurs à pesée individuelle sont en fonction sur onze sites répartis au sein des trois localités de Prêles, Diesse et Lamboing. Deux conteneurs supplémentaires sont prévus près du camping de Prêles.

Les gens semblent s’y faire.
Frédéric Racine, conseiller communal responsable des Services techniques

Ces nouveaux équipements feront vraisemblablement réfléchir certains utilisateurs avant de jeter tout et n’importe quoi, puisque le principe du pollueur-payeur est encore plus marqué qu’avec des sacs consignés. Fini aussi de tricher en glissant un sac non consigné dans les conteneurs 800 litres.

«Avant de proposer ce système à nos concitoyens, nous sommes allés voir dans la commune de Val-de-Travers, qui l’utilise depuis des années et qui en est satisfaite», précise Frédéric Racine, conseiller communal responsable des Services techniques. «Les gens semblent s’y faire. Il faut certes se déplacer un peu plus qu’avant, mais cela aurait été identique avec des conteneurs semi-enterrés standards.»

Le tarif sera réévalué

La taxe de base, qui sert à payer les transports, a légèrement diminué. Quant au prix du kilo, relatif à l’incinération, il sera réévalué après une période de rodage.

Afin que les citoyens puissent liquider leur stock de sacs consignés, plusieurs conteneurs de 800 litres resteront accessibles jusqu’à fin mars.

Michel Bassin, «Le Journal du Jura»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FACTURESCanton de Neuchâtel: la taxe déchets pourrait augmenter dans les communesCanton de Neuchâtel: la taxe déchets pourrait augmenter dans les communes

Appels d’offresMilvignes: le rôle trouble de Vadec dans le business des déchetsMilvignes: le rôle trouble de Vadec dans le business des déchets

Mieux vivreLes Geneveys-sur-Coffrane: comment être «zéro déchet» avec un bébé, deux ados et deux chats?Les Geneveys-sur-Coffrane: comment être «zéro déchet» avec un bébé, deux ados et deux chats?

Top