25.12.2017, 11:00

Pierre-André Ourny, dit "Picard", bénévole emblématique du "Noël pour tous" à Saignelégier

Abonnés
chargement
Pierre-Andre Hourny, dit "Picard", actif dans les préparatifs comme au service.

 25.12.2017, 11:00 Pierre-André Ourny, dit "Picard", bénévole emblématique du "Noël pour tous" à Saignelégier

Témoignage Rencontre au soir du 24 décembre avec "Picard", l'un des bénévoles emblématiques de la soirée de Noël solidaire aux Franches-Montagnes.

Il est bientôt 18 heures à l’horloge du Café du Soleil, ce 24 décembre à Saignelégier, où  employés et bénévoles s’affairent entre la cuisine et la salle à manger. Parmi les volontaires, un homme aux lunettes rondes décore un plateau.

Bien connu au village sous le sobriquet de "Picard", Pierre-André Ourny n’est pas le Père Noël, mais c’est tout comme. Il est l’un des maillons phares du «Noël pour tous» (voir ci-dessous), une soirée festive et joyeuse, rassemblant les Francs-Montagnards qui se...

Il est bientôt 18 heures à l’horloge du Café du Soleil, ce 24 décembre à Saignelégier, où  employés et bénévoles s’affairent entre la cuisine et la salle à manger. Parmi les volontaires, un homme aux lunettes rondes décore un plateau.

Bien connu au village sous le sobriquet de "Picard", Pierre-André Ourny n’est pas le Père Noël, mais c’est tout comme. Il est l’un des maillons phares du «Noël pour tous» (voir ci-dessous), une soirée festive et joyeuse, rassemblant les Francs-Montagnards qui se sentent seuls en cette période de fêtes.

Et alors que les lumières douces se mêlent aux bonnes odeurs, il se mobilise en faveur de cette fête pour la sixième fois: "Pour moi qui ne suis pas croyant, c’est surtout l’occasion de rendre service à des gens, puis de les retrouver autour d’une table."

Phénomène régional

Mécanicien de précision de profession, Picard est un bénévole de longue date de l’Espace culturel du Soleil. Très impliqué dans les diverses activités culturelles du centre, il est toujours prompt à prêter main forte lors d’événements populaires locaux.

Sans courir "partout à gauche à droite", il répartit son temps libre, s’organise. "C’est dans mon caractère. J’éprouve du plaisir à donner des coups de main. Déjà rien que dans le cadre de mon boulot. Parce qu’au travail, justement, je me rends bien compte de la difficulté que rencontrent les gens, aujourd’hui. Ils sont toujours plus poussés." 

En 2012, c’est très spontanément qu’il a rejoint l’équipe de "Noël pour tous". On l’y retrouve aux préparatifs comme au service, avant d’attaquer la vaisselle, puis les rangements.

"On habite une région qui peut compter sur énormément de bénévoles. Ils permettent de faire tourner les nombreuses manifestations du coin. Par ici, ça semble normal, naturel. Déjà quand j’étais jeune, on allait aider chez des paysans ou dans des communautés."

L’exemple d’une tantine solidaire

On échappe très rarement à ses racines... Natif de Saignelégier où il a toujours vécu, "Picard" est un Franc-Montagnard pur jus, qui a grandi entre deux frangins au sein d’une famille modeste. Une maman couturière et un père boîtier, dont la sœur commerçante partageait une forte fibre solidaire.

"Quand j’étais gamin, à la période de Noël, on allait rendre visite aux résidents du home de l’hôpital. On leur apportait des oranges, des chocolats et toutes sortes de friandises, puis on passait la journée auprès d’eux."

Après l’échec de son premier mariage, "Picard" a goûté à l’âpre saveur de la solitude affective. Devenu père célibataire, il a mesuré la juste valeur du soutien d’autrui. Celui d’une famille très unie, notamment: "On m’a beaucoup aidé!"

Choucroute par terre

D’un "Noël pour tous" à l’autre, le Taignon se souvient de mines radieuses et reconnaissantes, mais également de moments forts. Parmi les plus touchants, il se rappelle d’un jeune couple démuni, prêt à renoncer au dessert afin de rentrer coucher les enfants.

"C’était une famille qui était vraiment dans la difficulté. En leur préparant un bac avec de la choucroute, je leur ai donc aussi donné une bûche de Noël. A ce moment-là, c’était très émouvant que de voir le plaisir de ces enfants et de ces parents..."

Du côté des fous-rires mémorables, l’image d’un gars plus très sobre restera longtemps gravée dans son esprit. "Au moment de repartir avec un reste de choucroute, il s’était fait un croche-pied en sortant et avait tout fichu par terre."

Grande fête de famille

Ce lundi 25 décembre, "Picard" laissera au vestiaire son rôle d’infatigable bénévole. A deux pas de chez lui, une grande fête de famille l’attend chez Claude, son cadet.  

En vue de franchir le cap de la nouvelle année, c'est une sortie hors du cadre familial qui est prévue: au soir du 31 décembre, il reprendra le chemin du Café du Soleil, pour y réveillonner dans la liesse jusqu’au petit matin.

Une bonne quarantaine de convives

C'est désormais une tradition à Saignelégier. Au soir du 24 décembre, depuis 2012, le Café du Soleil s’attèle à l’organisation des «Noël pour tous».

Grâce aux contributions généreuses des fournisseurs, les employés de l’établissement se joignent à un groupe de bénévoles, aux fins de servir gratuitement un repas festif aux personnes se sentant seules à Noël.

Ce dimanche, dès 18 heures, ils étaient à nouveaux une bonne quarantaine à en bénéficier. Aux côtés du coexploitant Musa Kivanç, qui vivait sa première édition en tant que tenancier du bistrot, Picard et les autres ont croisé des esseulés de tout âge, ainsi que plusieurs familles dans le besoin.

Un geste pour "Au P'tit Plus"

Après un apéritif de circonstances, les convives se sont réjouis autour d’un véritable festin, comprenant notamment saumon fumé, choucroute garnie, bûches et fromages.

A l’issue du dessert, la soirée s’est poursuivie en Musique, au son de la voix et de l’accordéon du barde taignon Vincent Vallat. Les plus résistants ont dansé jusqu’à 1h du matin.

Dans la cagnotte, pas loin de 1000 francs ont été collectés par les organisateurs. La somme sera versée à l’association locale Au P’tit Plus, active dans la redistribution d’invendus alimentaires.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

SolidaritéUn Noël à peine moins précaire grâce à PartageUn Noël à peine moins précaire grâce à Partage

Top