14.02.2009, 08:20

Les éleveurs de franches-montagnes ont dû lutter en 2008

chargement

L'heure est au bilan pour l'élevage chevalin dans le canton du Jura. Le Service de l'économie rurale (ECR) vient de publier son rapport 2008, après une année particulièrement mouvementée pour la race des Franches-Montagnes et en vue d'une année 2009 chargée de défis. Car si l'élevage chevalin est un symbole pour la région, il ne représente pas moins une ressource économique soumise aux lois du marché.

Beaucoup d'esprits ont été marqués l'an dernier par l'éclatement d'une vaste affaire de fausses origines dans le contingent des chevaux franches-montagnes. L'union des forces au sein de la race a aussi été sévèrement mise en cause par la création d'une nouvelle association «dissidente» prônant une race pure, mais qui n'aurait pas encore été reconnue à ce jour par l'Office fédéral de l'agriculture, selon l'ECR.

Ce contexte n'a pas empêché les éleveurs de rester actifs, malgré une baisse constante des effectifs. Le nombre de poulains franches-montagnes enregistrés en Suisse l'an dernier se situait encore à 2499, dont 736 dans le Jura. Comparé aux demi-sangs (914 poulains enregistrés en Suisse, dont 94 dans le Jura), la population du cheval FM reste forte. Les éleveurs ne ménagent pas leurs efforts, puisque 326 franches-montagnes ont obtenu une prime cantonale en 2008 (+11% par rapport à 2007).

Au niveau commercial, les contacts ont été multipliés en vue de la disparition de l'aide fédérale à l'exportation (début 2010) et la «Liste des chevaux à vendre» fonctionne sous un nouveau mode. Les clients peuvent soit contacter directement le vendeur, dont les coordonnées figurent sur le site internet de la Fédération jurassienne d'élevage chevalin (Fjec), soit bénéficier de conseils de cette dernière. Septante et un chevaux ont été vendus via la Fjec. /dwi

Formation obligatoire pour les propriétaires de chevaux

Les détenteurs de plus de cinq chevaux devront désormais s'instruire. Avec l'entrée en vigueur de la nouvelle Ordonnance sur la protection des animaux, la détention de chevaux, de poneys et d'ânes passe par une formation, avec attestation de compétences à la clé. «C'est une bonne chose, qui répond absolument à un besoin», estime Iris Bachmann, responsable de la formation au Haras national suisse (HNS) d'Avenches. «On constate que de plus en plus de propriétaires n'ont aucune connaissance de leurs chevaux. Par exemple, ils les fourragent beaucoup trop, en voulant bien faire, ou alors, ils ne les laissent pas assez en liberté.»

Pour l'heure, seuls les cours proposés par le HNS ont obtenu la reconnaissance de l'Office vétérinaire fédéral. En une journée, les propriétaires apprennent les bases sur le comportement des équidés, la manière de les nourrir ou comment reconnaître des maladies. Les systèmes de détention sont aussi abordés. «Avant, les connaissances se transmettaient dans les familles d'éleveurs mais, aujourd'hui, des gens de tous les milieux possèdent des chevaux», relève Iris Bachmann. /dwi

formation@haras.admin.ch ou tél. 026 676 61 00


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Question jurassienneMoutier: les autonomistes lancent leur campagneMoutier: les autonomistes lancent leur campagne

Fait diversUn homme arrêté après avoir violemment agressé une femme à BoncourtUn homme arrêté après avoir violemment agressé une femme à Boncourt

PandémieCovid-19: le Jura durcit encore les mesuresCovid-19: le Jura durcit encore les mesures

RouteA 128 km/h au lieu de 60 le long du lac de BienneA 128 km/h au lieu de 60 le long du lac de Bienne

Deuxième tourElections cantonales jurassiennes: les Verts restent dans la course au gouvernementElections cantonales jurassiennes: les Verts restent dans la course au gouvernement

Top