12.04.2018, 11:23

Les autonomistes de Belprahon s'adressent à Simonetta Sommaruga

chargement
Les citoyens de Belprahon ont choisi le 17 septembre 2017, par sept voix d'écart, de rester dans le canton de Berne

Question jurassienne Après les autorités de Moutier et les milieux antiséparatistes, c'est au tour des autonomistes de Belprahon (BE) de s'adresser à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

La Confédération est toujours plus sollicitée dans la Question jurassienne même si celle-ci est officiellement considérée comme réglée. Après les autorités de Moutier et les milieux antiséparatistes, c'est au tour des autonomistes de Belprahon (BE) de s'adresser à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Les citoyens de Belprahon ont choisi le 17 septembre 2017, par sept voix d'écart, de rester dans le canton de Berne et de ne pas suivre sa voisine Moutier dans le Jura. Deux recours liés à ce vote avaient été déposés par le camp autonomiste. L'un a été écarté par la préfecture du Jura bernois et l'autre doit encore être traité.

"Nous vous demandons de ne pas vous focaliser uniquement sur la situation de Moutier lors du 'sommet' que vous organisez d'entente avec les deux cantons concernés", explique le comité "Belprahon dit oui" dans sa lettre rendue publique jeudi. Il appelle Simonetta Sommaruga à prendre en considération la situation "hautement problématique de Belprahon".

Climat tendu

Le comité exprime son inquiétude devant la dégradation du climat. "Aujourd'hui, une grande incompréhension doublée d'une colère légitime alimente le débat public dans la région". Les autonomistes rappellent que le village de Belprahon s'est prononcé alors que le sort de Moutier n'était pas fixé en raison des recours.

Les milieux antiséparatistes, favorables au maintien de Moutier dans le canton de Berne, ont aussi interpellé la Confédération. Dans une lettre à Simonetta Sommaruga datée du 6 avril, ils font part de leurs doutes quant à la crédibilité du scrutin de Moutier. Une annulation du vote leur paraît "inévitable".

Le 29 mars, c'était le Conseil municipal de Moutier qui s'adressait à Simonetta Sommaruga pour lui demander d'intervenir. Pour l'exécutif à majorité autonomiste, le climat s'est fortement dégradé depuis le vote du 18 juin 2017. Il estime que cette situation exige une remise à l'ordre de la Confédération.

Conférence tripartite

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) n'a pas attendu ces appels pour assumer son rôle de médiateur. A l'occasion de l'inauguration d'une plaque dédiée à l'Assemblée interjurassienne (AIJ) à la fin mars, Simonetta Sommaruga a annoncé la mise sur pied avant l'été d'une conférence tripartite, sorte de sommet réunissant la Confédération et les gouvernements jurassien et bernois.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

VoteMoutier, Belprahon, Grandval, Crémines et Sorvilier veulent voter sur leur rattachement au JuraMoutier, Belprahon, Grandval, Crémines et Sorvilier veulent voter sur leur rattachement au Jura

voteJura bernois: Belprahon reste une commune bernoise, recours attenduJura bernois: Belprahon reste une commune bernoise, recours attendu

Belprahon reste une commune bernoise

La commune bernoise de Belprahon ne passera pas dans le camp jurassien. Par 121 voix contre 114 les citoyens ont refusé...

  17.09.2017 12:30

JURA BERNOISBelprahon: les séparatistes n'ont pas dit leur dernier motBelprahon: les séparatistes n'ont pas dit leur dernier mot

Top