05.03.2020, 12:47

Le SIAMS, salon professionnel des microtechniques de Moutier, repoussé d’avril à novembre

chargement
L'ouverture du SIAMS, à Moutier, en avril 2016.

Industrie Le salon des moyens de production microtechnique, qui se tient à Moutier tous les deux ans, n’aura pas lieu en avril comme prévu. Devant les risques de voir la manifestation boudée à cause du coronavirus, les organisateurs la reportent au mois de novembre.

Le salon spécialisé des moyens de production microtechniques, SIAMS, qui devait se tenir à Moutier du 21 au 24 avril, est repoussé à l’automne en raison du coronavirus. La manifestation devrait avoir lieu en principe du 10 au 13 novembre.

«Les risques ont été jugés trop sérieux pour conserver les dates initiales. En cas d’annulation de dernière minute, tous les frais des organisateurs et des exposants auraient été engagés. Avec une décision aujourd’hui, ces charges financières sont minimisées même si elles restent importantes», ont indiqué ce jeudi les organisateurs dans un communiqué.

Interrogés par questionnaire, les exposants avaient de plus expliqué que le risque de faire une manifestation sans visiteurs était trop important et qu’ils annuleraient leur participation, si le SIAMS était maintenu.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IndustrieAu Siams de Moutier, l'avenir digital des microtechniques en questionAu Siams de Moutier, l'avenir digital des microtechniques en question

Ouverture à Moutier du Siams, le salon des microtechniquesOuverture à Moutier du Siams, le salon des microtechniques

INDUSTRIEVitrine de l’Arc jurassien,  le Siams réfute toute déprimeVitrine de l’Arc jurassien,  le Siams réfute toute déprime

Top