08.11.2019, 12:26

Le Jura s'attaque à l’utilisation des phytosanitaires

chargement
Les grandes stations d’épuration seront modernisées, afin de permettra la réduction drastique des quantités de micropolluants rejetés dans les eaux usées par les ménages et les entreprises.

Environnement Les autorités jurassiennes ont adopté diverses mesures qui prévoient de réduire les risques pour l’homme et l’environnement des produits phytosanitaires.

Le canton du Jura s’engage à réduire les risques liés aux produits phytosanitaires. Le gouvernement a adopté un catalogue de mesures conséquent afin de réduire les risques pour l’homme et l’environnement. L’utilisation de ces substances reste toutefois garantie lorsqu’elle s’avère nécessaire.

Le Conseil fédéral a approuvé en septembre 2017 déjà un plan d’action national visant la réduction des produits phytosanitaires, rappelle le canton du Jura vendredi dans un communiqué. Le programme cantonal permet de renforcer les initiatives en cours dans ce but.

Il intègre tous les milieux (zone bâtie, agricole et forêts) et tous les types d’utilisateurs (particuliers, agriculteurs, jardiniers-paysagistes, forestiers). Les mesures directement reprises du plan d’action national sont complétées par différentes mesures propres aux conditions jurassiennes.

Modernisation des STEP

Les grandes stations d’épuration seront modernisées, ce qui permettra au Jura de réduire drastiquement les quantités de micropolluants rejetés dans les eaux usées par les ménages et les entreprises. D’autre part, un périmètre réservé aux eaux sera délimité, soit une surface importante sans produits phytosanitaires aux abords des cours d’eau.

Le Gouvernement jurassien entend également agir au plan politique. Il va s’investir auprès de la Confédération en vue d’une interdiction de vente et d’utilisation des produits phytosanitaires aux particuliers, une solution déjà appliquée en France.
Il agira aussi en faveur d’une meilleure application du principe de pollueur-payeur, en demandant à la Confédération d’instaurer une taxe sur les produits mis en vente, écrit-il vendredi.

Acheter local et bio

Enfin, le gouvernement veut poursuivre sa politique de soutien à l’agriculture biologique. Il souligne toutefois qu’il appartient d’abord aux consommateurs jurassiens de participer à l’effort de réduction des produits phytosanitaires: par exemple en favorisant les achats locaux et labellisés.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AgricultureEst-ce mieux d’utiliser des produits phytosanitaires biologiques?Est-ce mieux d’utiliser des produits phytosanitaires biologiques?

EnvironnementAgriculture: les ventes de glyphosate et autres produits phytosanitaires sont en baisseAgriculture: les ventes de glyphosate et autres produits phytosanitaires sont en baisse

EnvironnementPesticides: le projet pour protéger les nappes phréatiques se précisePesticides: le projet pour protéger les nappes phréatiques se précise

environnementPesticides: une initiative parlementaire pour protéger les nappes phréatiquesPesticides: une initiative parlementaire pour protéger les nappes phréatiques

EnvironnementConseil national: le moratoire sur le glyphosate a été rejeté par 119 voix contre 59Conseil national: le moratoire sur le glyphosate a été rejeté par 119 voix contre 59

Pas de moratoire sur le glyphosate

Le Conseil national a refusé une motion du groupe des Verts pour la suspension jusqu’en 2022 du gylphosate en Suisse....

  26.09.2019 18:55

Top