17.12.2014, 12:02

Le gouvernement jurassien accepte les mesures d'économies du programme optima

chargement
Les députés jurassiens ont le rapport sur les progrès de la reconstitution de l'unité du Jura entre les mains.

 17.12.2014, 12:02 Le gouvernement jurassien accepte les mesures d'économies du programme optima

Economies Les députés jurassiens ont dit oui par 53 voix contre 5 aux mesures d'économies du programme optima, mercredi en 2e lecture. Le plan d'austérité est censé permettre au canton d'économiser 35 millions de francs d'ici 2018.

Les députés jurassiens ont accepté mercredi en 2e lecture les mesures d'économies du programme optima. Ce plan d'austérité doit permettre d'économiser 35 millions de francs d'ici 2018.

L'assainissement des finances cantonales comporte 140 mesures. La majorité d'entre elles relèvent de la compétence du Gouvernement. La vingtaine de propositions adoptées par le Parlement nécessitaient une modification législative.

L'entrée en matière a été acceptée par 53 voix contre 5. Opposés aux économies, la gauche alternative et les Verts n'ont jamais été en mesure de faire capoter l'une ou l'autre des propositions élaborées par la "Table ronde" réunissant le Gouvernement et des représentants des principaux partis.

Par rapport à la première lecture, la majorité du Parlement n'est revenue que sur sa décision de réduire de 5% les subventions aux écoles privées. Les autres institutions sociales n'échapperont elles pas à une baisse des subventions.

Impôt minimal cantonal

Pour le reste, les députés ont confirmé à une nette majorité les décisions du 3 décembre, comme la suppression du Parlement de la jeunesse, la privatisation du laboratoire cantonal, la suspension en 2015 de la baisse linéaire de 1% des impôts, ou l'introduction d'un impôt minimal de 50 francs.

Selon le grand argentier Charles Juillard, il faut assainir durablement les finances pour l'avenir du canton et de ses citoyens. En particulier des plus démunis.

Le programme d'économies baptisé optima affecte tous les secteurs de l'Etat et les institutions parapubliques. Sa mise en oeuvre se traduira par la suppression de 90 emplois. Deux domaines ont été épargnés: il n'y aura ni hausse d'impôts ni baisse des salaires dans la fonction publique.


Top