Le curé bénira les bêtes ce vendredi à Bonfol

chargement

Sacré rendez-vous Ce vendredi, comme lors de chaque week-end de l’Ascension, on fête la Saint-Fromont, à Bonfol, dans le district de Porrentruy. La légende rapporte que cet ancien moine du 7e siècle guérissait le bétail et les humains. D’où la vénération que des villageois lui vouent encore.

 28.05.2019, 15:15
La bénédiction des animaux à la Saint-Fromont, une tradition catholique qui a repris en 2007, à Bonfol, dans le district de Porrentruy.

Ce vendredi de l’Ascension, on fêtera la Saint-Fromont, à Bonfol, dans le district de Porrentruy. «Un saint invoqué pour guérir le bétail, bien avant que la médecine vétérinaire n’existe, puisqu’il était vénéré depuis le début du 17e», raconte Jean-Denis Henzelin, conseiller communal, ancien président de paroisse, «fils et petit-fils de femmes à la profonde ferveur pour ce saint».

A cette occasion, les gens pourront amener leurs chevaux, poulains, poneys, ânes, vaches, chiens et chats, afin de les faire bénir par le curé, durant la procession qui suivra la messe, dès 10h30.

Tradition réapparue en 2007

«Après avoir disparu, cette tradition est réapparue sur la scène villageoise il y a une cinquantaine d’années, avec l’Abbé Meyer qui avait beaucoup de plaisir à l’organiser. A chaque fois, il invitait les curés des villages autour.» Puis, le rendez-vous s’est essoufflé, jusqu’à ce qu’il reprenne vie, en 2007.

Saint Fromont, «dont certains racontent qu’il n’est qu’un personnage légendaire et d’autres qu’il a vraiment existé», a sa chapelle à Bonfol. Depuis toujours, des villageois viennent y cueillir de l’herbe environnante, pour la mélanger au fourrage de leurs bêtes, espérant ainsi soulager celles-ci de leurs maux. «Le recours à l’aide de saint Fromont a dû marcher», ajoute à ce stade Jean-Denis Henzelin. «Du moins si on en croit les nombreux ex-voto racontant des guérisons d’animaux qu’on peut voir à l’église, dressée en 1866.»

 

Pas seulement à la Saint-Fromont

Ce n’est pas qu’à la Saint-Fromont que les animaux sont bénis. La fête de saint François d’Assise, grand ami des bêtes, offre aussi une occasion de le faire. Ou encore le lundi de Pentecôte. A la dernière messe de l’Eglise Sainte-Rita, siège de l’Eglise gallicane à Paris et aujourd’hui fermée, on a même vu un chameau recevoir la bénédiction.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

VidéoLa démolition de la halle de Bonfol vue du cielLa démolition de la halle de Bonfol vue du ciel

NaturePoulailler de Bonfol: Pro Natura débouté par le Tribunal fédéralPoulailler de Bonfol: Pro Natura débouté par le Tribunal fédéral

Top