30.03.2007, 12:00

La route de Chasseral est désormais cantonale

chargement

 30.03.2007, 12:00 La route de Chasseral est désormais cantonale

Si la cantonalisation de la route de Chasseral, entre Les Savagnières et Nods via le sommet, coûte 61 000 francs à la commune de Saint-Imier, celle des rues du Vallon, de la Gare et de la Suze est une opération blanche. Hier soir, le Conseil de ville a accepté ces deux transferts de compétences, qui lui permettent de se débarrasser de 10 à 20% des dépenses d'entretien de ses routes.

La route de Chasseral et son péage ont déjà fait couler beaucoup d'encre, dès le moment où le canton de Berne a jugé qu'il était anticonstitutionnel de payer son écot pour passer le col et accéder au sommet. Le syndicat propriétaire de la route privée du versant sud et de la crête a donc cédé son titre de propriété au canton. Saint-Imier, propriétaire des près de six kilomètres du versant nord, en a fait de même. Tout comme la commune de Nods. Les négociations pour arriver à un arrangement ont été longues. Mais, finalement, le prix de la cession de l'entretien de la route montant des Savagnières est «une bonne affaire», selon le Conseil municipal de Saint-Imier. Toutefois, le Conseil de ville a eu la surprise de découvrir hier soir que la convention réglant le transfert de la route avait été modifiée.

Selon le nouveau texte, les propriétaires riverains pourront emprunter le tracé en hiver, «à leurs risques et périls». Un changement peu apprécié des radicaux, qui l'ont trouvé cavalier. «Les autres partenaires de la convention auraient pu nous en informer avant de la signer», a grommelé John Buchs.

Le Conseil municipal imérien a même fait d'une pierre deux coups en cédant sans bourse délier trois rues qui permettent de relier par le même propriétaire la route cantonale des Pontins à l'axe entre Sonceboz et La Chaux-de-Fonds. Transfert gratuit car la commune a investi autant d'argent pour l'entretien de ces rues que le canton en demandait pour reprendre celles-ci à son compte. Cependant, le choix des rues cantonalisées n'a pas plu à l'Alliance jurassienne et aux radicaux. Ces derniers ont demandé à l'exécutif de reprendre la discussion pour étendre cette mesure à la rue du Midi, afin de favoriser la circulation des poids lourds. Finalement, l'objet a passé la rampe. /phc

Feu vert à la jeunesse

Souhaits exaucés pour la commission chargée d'étudier le fonctionnement du futur centre de jeunesse de Saint-Imier et pour le Conseil municipal. Hier soir, les groupes politiques du Conseil de ville imérien ont nommé leurs représentants dans la commission qui sera chargée d'accompagner la création de la nouvelle structure, pour le mois d'août 2007. Les élus ont aussi accepté l'idée que ce groupe soit nommé pour un an.

La séance du Conseil de ville a été émaillée d'un long cortège d'interpellations diverses, faisant passer les élus dans les conduites de la rue Châtillon à l'appui de divers travaux de complément au Plan général d'évacuation des eaux. Les conseillers ont aussi fait un détour par le site de l'ancien manège et par la lanterne communale du sud de La Collégiale, point d'information illisible en raison de la condensation qui se forme sur sa vitre. /phc


Top