30.09.2019, 18:00

La désalpe du Boéchet sent la joie à plein nez

Premium
chargement
Avant la désalpe, les génisses sont décorées par leur propriétaire. Le son de leur cloche les surprend et les agite au départ.

Manifestation Ce samedi, 172 génisses vivront la fin de leur estivage à La Combe à la Biche. Elles arriveront au Boéchet, dans les Franches-Montagnes, vers 14h30.

«A l’heure où les animaux disparaissent gentiment des cirques, enfants et adultes viennent aux désalpes pour retrouver le contact avec les bêtes, c’est vrai!», convient Johnny Scheidegger, qui copréside dorénavant celle du Boéchet au côté de Cyril Jeanbourquin. «La 31e édition aura lieu samedi. Nous y attendons, comme en moyenne chaque année, quelque 4500 visiteurs.» Ce que dit la...

À lire aussi...

InformationCoronavirus: le Parlement jurassien pour une aide de l’Etat aux médias régionauxCoronavirus: le Parlement jurassien pour une aide de l’Etat aux médias régionaux

PandémieCoronavirus: «Le Jura s’en sort bien au regard des situations intercantonales»Coronavirus: «Le Jura s’en sort bien au regard des situations intercantonales»

FormationAu moins trois ans de retard pour le Campus BienneAu moins trois ans de retard pour le Campus Bienne

JusticePoursuivi pour meurtre, un ressortissant chinois jugé à MoutierPoursuivi pour meurtre, un ressortissant chinois jugé à Moutier

LoisirsLe Parc Chasseral se rapproche des écolesLe Parc Chasseral se rapproche des écoles

Top