15.03.2019, 10:22

L’inattention, fléau des routes jurassiennes

chargement
Légère sortie de route pour ce poids lourd.

Statistique La police cantonale jurassienne a présenté, ce vendredi, les chiffres de l’année 2018 en matière de sécurité routière. Outre une certaine stabilité, les relevés démontrent que l’inattention reste la cause principale des accidents de la circulation.

La police l’a annoncé ce vendredi. Les efforts principaux pour 2019 seront axés sur la lutte contre l’inattention, la poursuite de la sensibilisation des usagers de la route à la problématique de la conduite en état d’ébriété et une présence accrue sur les tronçons hors localité.

Il faut dire que l’inattention est restée la principale cause des accidents en 2018. Sur les 304 accidents survenus – pour 167 victimes - sur les routes du canton en 2018, 74 ont été occasionnés par un manque d’attention. Cela représente 24% des cas. Rien toutefois d’anormal, est-on tenté d’écrire. A ce niveau, la stabilité est de mise avec les années précédentes.

304 accidents en 2018

Par rapport à 2017, la police a relevé neuf accidents de plus mais huit victimes de moins. Quatre d’entre elles ont tragiquement perdu la vie en 2018 sur les routes jurassiennes. 

L’état physique des conducteurs par une consommation excessive d’alcool a concerné 45 accidents, soit 15% des événements. Autres constats, la majorité des accidents se sont produits en localité (162) et sont en diminution de huit cas. Cependant, 142 accidents se sont déroulés hors localité, ce qui représente une augmentation de 17 cas.

Excès de vitesse, excès d’alcool

Les radars de la police cantonale jurassienne ont été mis en œuvre à 210 reprises en 2018, 143 lieux de contrôle de vitesse étaient en localité (68%), 39 hors localité (19%) et 28 sur autoroute y compris dans les tunnels de l’A16. Le taux de véhicules en excès de vitesse est de 4.19% contre 4.37% une année plus tôt.

Les chauffeurs poids lourds, leur véhicule et chargement ont induit 107 sanctions.

Les contrôles liés à l’état physique des conducteurs ont révélé une augmentation des constats d’ivresse. 304 infractions ont été constatées, dont 98 en état d’ivresse entre 0.5 o/oo et 0.79 o/oo et 206 entre 0.8 o/oo et plus. Il s’agit d’une augmentation de 20% à mettre en lien avec l’accent annoncé et porté sur cette thématique en 2018.

COMMUNIQUÉ

Top