03.08.2015, 08:58

L'Espace jeunes a redoré son image

chargement
Par DELPHINE WILLEMIN

Meilleure image, fréquentation en hausse, nouveau comité motivé: l'Espace jeunes des Franches-Montagnes, installé au centre du Noirmont, est entré dans une nouvelle phase. «Aujourd'hui, on peut presque dire qu'on est victime de notre succès», note Clovis Brahier, animateur aux côtés d'Anne Astrid Vettese Barrow. Cerise sur le gâteau, l'assemblée générale a comblé hier soir le vide laissé l'an dernier par la démission du président Pascal Maurer, en nommant Matthieu Weissbrodt, de Cerniévillers, à sa succession.

Climat de confiance rétabli

De 2010 à 2011, la fréquentation est passée de 15 jeunes par jour en moyenne à 25,5. Un succès qui s'explique par la décision de séparer les jeunes en âge de scolarité (12 à 16 ans), de leurs aînés jusqu'à 25 ans. La création de ces deux groupes distincts, qui ne fréquentent plus le centre en même temps, a permis de rétablir la confiance avec les parents et les écoles. Les plus jeunes ne sont plus confrontés à leurs aînés en âge de consommer alcool ou cigarettes.

Les deux animateurs ont également réalisé une vidéo de présentation du centre, qu'ils sont allés présenter à toutes les classes secondaires des Franches-Montagnes, à l'exception de La Courtine. «Notre image s'est vraiment améliorée et on peut envisager de mieux collaborer avec les écoles», souligne Clovis Brahier. Un atelier théâtre sera bientôt mis en place en partenariat avec l'école du Noirmont. Quant aux parents, «certains, qui n'auraient jamais accepté il y a quelques années de laisser leurs jeunes venir à l'Espace jeunes, nous les confient volontiers aujourd'hui».

Un effort a été réalisé au niveau de l'aménagement des lieux et des infrastructures. Des ordinateurs - offerts ou vendus pour une bouchée de pain - ont été mis à disposition des jeunes.

«Ces deux dernières années, ce centre a fait un grand pas en avant», se réjouit Annemarie Balmer, maire des Enfers, qui s'est mobilisée pour trouver de nouvelles têtes au comité (lire l'encadré), afin d'assurer l'avenir de l'Espace jeunes. «Du moment qu'un tel centre est prévu par la loi, autant faire quelque chose de bien.» La présence d'espaces pour les jeunes aux Franches-Montagnes, en Ajoie et dans la vallée de Delémont est en effet inscrite dans la loi jurassienne sur la politique de la jeunesse.

Faire participer les jeunes à leur autofinancement

Financièrement, les salaires des deux animateurs à 50% - soit 90 000 francs en tout - sont pris en charge par la répartition canton-communes. Le canton en assume les 60%, les 40% restants sont financés par l'ensemble des communes jurassiennes. Quant au fonctionnement du centre, l'Association des maires des Franches-Montagnes assure chaque année une enveloppe maximum de 30 000 francs.

Vu le regain de dynamisme que connaît l'Espace jeunes, les animateurs souhaiteraient voir leur taux d'occupation augmenter. «Nous aimerions disposer de plus de temps pour mettre en place des activités qui nous permettraient de gagner de l'argent», explique Clovis Brahier, qui ne se voit pas demander une rallonge aux communes taignonnes. «Comme ça, les jeunes participeraient à l'autofinancement de certaines activités.» Des actions rémunératrices sont déjà menées, comme la vente de vin chaud à la messe de minuit. Un concept formateur.

Des ateliers de cuisine, de musiques actuelles ou de menuiserie sont en train de se mettre en place. Sans compter l'organisation du P'tit du Gros, par le groupe des 16 à 25 ans.

Plus de renseignements sur:www.espacejeunes-fm.ch

Un nouveau comité prêt à s'investir

Orphelin depuis l'année dernière de son président Pascal Maurer, qui officiait aussi comme secrétaire-caissier, l'Espaces jeunes des Franches-Montagnes a trouvé un nouveau responsable: Matthieu Weissbrodt. Il a été nommé président hier soir, tout comme Alexia Cantoni, désignée nouvelle secrétaire, et Philippe Bourdin, caissier. Les autres membres du comité sont: Carmen Aubry (représentante des Breuleux), Françoise Chaignat (Le Noirmont), Denise Girardin (représentante de l'Association des maires des Franches-Montagnes), Anne-Marie Nicolet (La Courtine) et Françoise Marulier (paroisse). L'équipe est décidée à faire vivre ce lieu de rencontres.

Les comptes sont équilibrés, charges et produits atteignant chacun 120 000 francs, dont 30 000 francs sont financés par l'Association des maires des Franches-Montagnes, comme mentionné ci-dessus.

L'Espace jeunes s'appuie sur 180 membres de soutien, qui contribuent à le faire tourner financièrement. / DWi


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FestivitésLe Noirmont: un carnaval plus chaud que jamaisLe Noirmont: un carnaval plus chaud que jamais

Transports publicsTransports publics: menace sur les lignes régionales jurassiennesTransports publics: menace sur les lignes régionales jurassiennes

ExpositionSaignelégier: près de 50 artistes pour célébrer les 40 ans du café du SoleilSaignelégier: près de 50 artistes pour célébrer les 40 ans du café du Soleil

Le Soleil fête ses 40 ans en peinture

Pour ses 40 ans, le café du Soleil, à Saignelégier, invite 45 artistes pour quatre expositions échelonnées au cours de...

  20.02.2020 17:35
Premium

EmploiVente: les salaires pas encore suffisamment respectés dans le JuraVente: les salaires pas encore suffisamment respectés dans le Jura

TraditionAu Noirmont, les Sauvages sont de sortie ce week-endAu Noirmont, les Sauvages sont de sortie ce week-end

Top