11.07.2019, 12:09

Jura: flashé à 154 km/h sur une route à 80 km/h

chargement
L’infraction a été mesurée en juin par un radar mobile.

Via Sicura Un automobiliste a été contrôlé à 154 km/h dans le canton du Jura sur un tronçon où la vitesse est limitée à 80 km/h. Cet excès de vitesse relève du délit de chauffard.

L’infraction a été mesurée en juin par un radar mobile, précise jeudi la police cantonale jurassienne dans son information sur la circulation routière. L’automobiliste circulait entre Boécourt et La Caquerelle, près du col des Rangiers.

Un second automobiliste devra également répondre du délit de chauffard pour avoir été contrôlé à 150 km/h sur un tronçon limité à 80 km/h sur l’A16. Cet excès de vitesse a été commis dans le tunnel de Bure de la Transjurane.

Selon des dispositions de Via Sicura, il y a notamment délit de chauffard lorsque la vitesse maximale autorisée a été dépassée d’au moins 60 km/h sur des tronçons limités à 80 km/h. L’infraction est passible d’une peine privative de liberté d’un à quatre ans.

Dans le canton de Lucerne, un motocycliste allemand de 29 ans a fait encore plus fort. Il a été contrôlé mardi après-midi à une vitesse de 173 km/h, au lieu des 80 autorisés sur le territoire de la commune de Hildisrieden. Son engin a été saisi et son permis bloqué, a précisé la police cantonale.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Excès de vitesseVaud: flashé à 100 km/h dans un village, il perd son permis 2 jours après l'avoir passéVaud: flashé à 100 km/h dans un village, il perd son permis 2 jours après l'avoir passé

ChauffardConducteur flashé à 151 km/h en ville de Winterthour (ZH)Conducteur flashé à 151 km/h en ville de Winterthour (ZH)

CHAUFFARDFlashé à 138 km/h dans la zone de chantier à Saint-Blaise: «Nous sommes atterrés, choqués!»Flashé à 138 km/h dans la zone de chantier à Saint-Blaise: «Nous sommes atterrés, choqués!»

Top