05.12.2016, 01:09

«Des Etats leur en posent déjà»

Premium
chargement
José Demetrio est le patron de la start-up jurassienne, au 54e rang des cent meilleures de Suisse. Le siège de Geosatis est au Noirmont.

GEOSATIS Bracelets électroniques pour migrants jusqu’à leur régularisation?

Dans le Jura, au Noirmont, la start-up Geosatis a vu récemment du beau monde défiler entre ses murs (notre édition du 27 septembre). Du joli linge du Moyen-Orient et d’ailleurs.

Tous sont venus, attirés par les bracelets électroniques produits par la jeune firme. Pratiques, car permettant de suivre à la trace des personnes condamnées, sans pour autant les enfermer....

À lire aussi...

PandémieJura: un don de 10 000 masques pour les commerces et les administrationsJura: un don de 10 000 masques pour les commerces et les administrations

SantéDes lieux de dépistage séparés à l’Hôpital du Jura bernoisDes lieux de dépistage séparés à l’Hôpital du Jura bernois

LoisirsMagic Pass: les enfants du Vallon de Saint-Imier skieront encore à un prix préférentielMagic Pass: les enfants du Vallon de Saint-Imier skieront encore à un prix préférentiel

PandémieCoronavirus: trois centres pour désengorger les hôpitaux et les cabinets au JuraCoronavirus: trois centres pour désengorger les hôpitaux et les cabinets au Jura

CirculationL'inattention, première cause des accidents de la route dans le JuraL'inattention, première cause des accidents de la route dans le Jura

Top